Israël: sanctions publiques contre Yaron Atias qui refuse le divorce à sa femme

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: Sanctions publiques contre Yaron Atias qui refuse le divorce à sa femme

Yaron Atias, un résident d'Ashdod, a abandonné sa femme Mazal Dadoun Attias depuis deux ans. Dans une décision, le tribunal a statué qu'il devait immédiatement lui accorder le divorce.

A la lumière de son refus, il est soumis à des règles rabbiniques, ce qui signifie un shaming public et un boycott. Attias est président de l'organisation Hadasim, qui s'occupe du renouvellement de l'esprit de la communauté juive sépharade. Il est noté qu'une telle procédure est extrêmement inhabituelle et n'a été statuée qu’à de rares reprises dans le passé.

Le tribunal rabbinique a ordonné une campagne de boycott contre lui en novembre 2017. Il a statué: "Il est interdit de lui parler, de faire des affaires avec lui, de lui offrir de la nourriture ou des boissons, de lui rendre visite s’il est malade, de l’accepter à la synagogue, de le faire monter à la Torah, le lui permettre de réciter le Kaddish, de le laisser passer devant l'arche sainte, de s'enquérir de son bien-être et de lui marquer du respect. Il est demandé de s'éloigner de lui autant que possible".

Cependant, jusqu'à présent, ces mesures ont été transférées uniquement au conseil religieux d'Ashdod. En outre, des sanctions lui ont été imposées, telles que l'interdiction de quitter le pays, l'ouverture d'un compte bancaire régulier et la détention d'un permis de conduire.

À la lumière du refus d'Attias d’accorder le divorce à sa femme, le rabbin Avraham Meir Chlouche, le directeur du tribunal rabbinique de Haïfa, a décidé mercredi de hausser le ton et de divulguer son nom. "Puisque cet homme refuse toujours de divorcer, le tribunal autorise la publication de sa photo, de ses coordonnées et de son adresse, ainsi de que tous les autres détails le concernant.

Le Beit Din hausse le ton

Le Beit Din hausse le ton

Dans un post acerbe publié hier soir, qui a entrainé des centaines de partages et de « Like » dans un court laps de temps, l'épouse de Yaron Atias, Mazal Dadoun Atias, écrit: "Je suis une femme enchaînée. Depuis deux ans, je lutte pour sortir de ce mariage, je me bas pour ma liberté, et il y a un homme qui me refuse cette liberté."

"Cet homme, Yaron Attias, à qui je suis liée par un contrat de mariage, refuse obstinément de me donner le guet (divorce religieux).  Il a une vie sociale et riche, remplit ses journées d'activités diverses, tout en cadenassant ma vie jour après jour, avec une grande violence ", poursuit-elle.

"Aujourd'hui, après avoir imposé diverses sanctions qui n'ont pas aidé, le tribunal a autorisé la publication de son nom et de son image en proclamant partout: Yaron Atias d'Ashdod est un homme qui refuse le divorce, et je ne veux plus être mariée avec lui. Aidez-moi, car la guerre contre le refus de divorce ne peut avoir lieu que lorsque le public choisit de ne plus garder le silence".

"Proclamez l’identité de cet homme, partagez-la afin que toute personne qui choisira de faire partie de son entourage le sache. Chaque mot de persuasion, toute publication quelle qu’elle soit aidera et me rapprochera de ma liberté, de la possibilité d'aller de l'avant et de construire une vie nouvelle et saine. Sans lui ", conclut-elle.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi