Israël: RAV-KAV est mort, vive l'application pour payer ses trajets

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
RAV KAV est mort, vive l'application pour payer son bus

Dans environ trois mois, vous pourrez payer vos déplacements en transports en commun grâce aux applications de paiement que vous installerez sur votre smartphone. Quiconque le souhaite peut choisir de continuer à utiliser la carte RAV KAV mais mais elle ne sera plus payante.

Fin de l'ère Rav Kan  à partir d'avril 2020, les passagers des bus et des chemins de fer israéliens pourront payer leurs déplacements via leur téléphone portable. Cela se fera via des applications spéciales gérées par Discount Bank, Isracard, Mobit et Pango

Au-delà du fait que les passagers n'auront plus à ouvrir leur portefeuille et à retirer un porte-carte pour le bus ou le train , cette nouvelle  est susceptible de leur faire économiser de l'argent.

Actuellement le  voyageur devait payer à l'avance des trajets  via la carte RAV KAV sans savoir si  il les utiliseraient tous.
Avec l'application, vous ne payez que ce que vous avez consommé,en quelque sorte à savoir les trajets réellement fait, et en fin de mois comme pour l'application Pango.

Un voyageur qui télécharge l'application pour la première fois devra saisir des informations personnelles, et s'il est éligible de réduction suivant son statut il lui sera demandé de scanner le certificat approprié (carte d'étudiant, étudiant, vétéran citoyen, etc.). À l'embarquement, le passager scannera un code QR qui fournira à l'application des informations de voyage.

Et qu'arrivera-t-il à RAV KAV ? Actuellement, la carte sera utilisable même après avril, pour les passagers qui le souhaitent.

Le ministère des Transports a annoncé qu'un projet pilote  devrait démarrer le mois prochain (février 2020), mais ne devrait accueillir que quelques dizaines de milliers de passagers. Et le mouvement devrait s'étendre au grand public à partir d'avril.  

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi