Israël : rats, souris, déchets, les fléaux de la ville de Bat-Yam

Actualités, Alyah Story - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Rats, souris déchets autant de risques pour nos enfants à bat-yam

Les habitants de la rue de Daniel à Bat-Yam expliquent : "Le parc public regorge de moustiques, de rats et de souris " (vidéo).

Le jardin est sale et leurs enfants reviennent souvent avec des piqûres sur les bras et les jambes. "Il vaut mieux rester à la maison", a déclaré l'un d'entre eux.

A cela la Municipalitérépond : "L'administration municipale a doublé le budget des pesticides par rapport à l'année précédente".

Moustiques, mouches et déchets: les habitants de la rue Daniel à Bat Yam se plaignent de la présence de saletés dans le parc de leur quartier

"Ma fille aime jouer dans le jardin avec ses amis et je suis heureuse car la plupart préfèrent rester à la maison devant les écrans", a déclaré une des résidente, ajoutant que le problème est "le jardin est sale, il est plein de moustiques et d'insectes et ma fille est souvent piquée au dos avec les pieds et les mains. Du coup je lui demande de rester à la maison. "

Le voisinage a exprimé sa déception devant la vue du jardin: "Dommage que le jardin ait l'air si négligé, il regorge de feuilles et de parasites, c'est juste un joli nouveau jardin où de nombreux enfants jouent tous les jours au risque d'attraper des maladies."

La situation s'est aggravé avec l'arrivée à présent des rats et des souris . "Dans l'après-midi, je suis allée rejoindre ma fille au jardin et je suis restée tétanisée  lorsque j'ai vu une souris passer à mes pieds.
Je ne sais pas où va l'argent de nos impôts, où si nous vivons dans des territoires ou plutôt dépotoires

La municipalité de Bat Yam a déclaré: "La municipalité de Bat Yam investit de gros efforts pour maintenir un environnement propre et éliminer le problème des nuisibles dans l’espace public, en raison de la construction de la ligne de tramway, et nous avons mené une vaste lutte contre les nuisibles dans les jardins publics"

"Afin de réduire l'ampleur du phénomène, l'administration de la ville a doublé le budget des pesticides par rapport à l'année précédente. Nous appelons les habitants à garder les cours privées propres et à réparer les égouts privés délabrés."

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi