Israël : quand une Dreyfus accuse... de pédophilie la communauté Breslev de Safed

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Dafna Dreyfus dénonce la pédophilie dans la ville de Safed

Elle s'appelle Dafna Dreyfus et ce n'est pas pour son nom illustre qu'elle est connue en Israël.
Son grand-père maternel était un Mekoubal, un cabaliste, un Cohen et elle très fière de ses origines.
C'est aussi pour une de ces raisons qu'elle et son mari ont décidé de revenir à la religion dans la ville de Safed, Sfat en hébreu , dans le nord d'Israël. Safed la ville mystique.

Pour rappel cette ville a été le refuge de nombreux juifs érudits fuyant l’Inquisition espagnole en 1412.

Safed se transforme au fil des ans en grand centre de la Kabbale , mystique juive, avec l'arrivée de savants, gaonims, comme Moise Cordovero ou Isaac Louria.
La présence de ces géants de la Kabbale correspond à la période la plus prospère de la ville. Safed est considéré comme une des quatre ville sainte d'Israël.

Dafna avec sa famille ont décidé de s'y installer. Elle rejoint la communauté Breslev, dont le fondateur Rabbi Nahman de Breslev (1772-1810), arrière-petit-fils du Baal Shem Tov (1698-1760), fondateur du hassidisme, est la figure de proue du mouvement Breslev.

Ses enseignements sages et perspicaces ont aidé des dizaines de milliers de Juifs à reprendre goût à la vie. Il a révolutionné positivement le judaïsme. Ses enseignements et ses messages sont toujours d’une brûlante actualité.
Le courage, le renouveau, le bonheur et la joie sont les piliers de ses enseignements.

Elle dira ,d'ailleurs plus tard, que les premières années passées dans cette communauté ont été le paradis sur terre, le Gan Eden.

Mais, un jour son fils lui dit "Maman tu sais il se passe des choses pas très bien dans les toilettes à l'école"
Elle retient l'information et commence son enquête.
Elle découvre que des rabbins qui enseignent à des jeunes enfants les viols aussi.
Dans la vidéo ci-dessous, certains de ces enfants devenus adolescents ont souhaité en parler avec le journaliste de la chaîne 2 israélienne.

Ce qui a révolté par dessus tout Dafna est l'omerta sur ces viols d'enfants qui sévit depuis de longues années. Beaucoup le savent mais préfèrent se taire,..

Elle est devenue l'héroïne, la seule qui a su se faire entendre, élever la voix, dénoncer publiquement ces hommes religieux qui abusaient de ces jeunes enfants dans les écoles.

Ecoutez son témoignage posté le 17 juillet 2015

"Pourquoi tu te sauves ? Tu violes des enfants, espèce de rat,  retire tes habits religieux et n'enseigne plus aux enfants et c'est tout" 
C'est l'histoire de Dafna Dreyfus , cette femme ultra orthodoxe qui est revenue à la religion et à choisie avec son mari la communauté Breslev et la ville de Safed pour s'y installer.
Cette ville emplie de sainteté ,mais, pour finalement découvrir que des rabbins violaient les jeunes enfants dans les écoles Elle a décidé de ne pas se taire et de dénoncer."

Un combat mené seule, envers et contre tous, le silence étant de rigueur dans le milieu orthodoxe, la médisance ou " lachon ara "étant considéré comme très grave, il est prudent de ne rien dire ou de fermer les yeux plutôt que de prendre le risque de parler sur une personne

Elle, Dafna, décide d'un autre destin pour elle et ses enfants, celui de dénoncer ces pratiques de pédophilie par des rabbins dans une des villes les plus saintes.
Elle sera isolée par la communauté, elle quittera la ville pour finalement revenir à Jérusalem.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi