Israël : Quand un restaurant de Kiriat Gat joue avec vos nerfs et vos radicaux libres

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Restaurant à Kiriat Gat au service déplorable

Quelle est le lien entre un jus de fruits anti-âge, vos nerfs et une salade ? Découvrez le vite en lisant mon retour d'expérience de ce restaurant situé à  Kiriat Gat .

Combien de temps est-il légitime d'attendre un plat que vous avez commandé?
N'êtes-vous pas encore plus affamé ou plutôt frustré lorsque le personnel qui vous voit  attendre passent avec les plats pour d'autres clients qui ont commandé après vous ?
Pire, quand vous voyez le personnel prendre son heure de pause alors que vous n'êtes toujours pas servis ?
Ne vaut-il pas mieux demander un plat de remplacement si la préparation du vôtre est si longue ?

Je suis arrivé au restaurant au "Farech Market" de Kiryat Gat et suis reparti plus âgé !

Avec le recul, j'aurai dû évidemment commander un jus de fruits et légumes anti-âge.
Parce que je peux vous assurer qu'au moment où mon plat est enfin arrivé, j'avais vieilli de quelques années !

Ce qui me réconforte et que j'ai au moins survécu pour pouvoir vous raconter ceci et si pour une raison quelconque vous voulez commander dans ce restaurant et ne voulez pas finir comme moi , n'oubliez pas de commander d'abord de commander un jus un anti-âge: pomme rouge, canneberges et grenades, riches en antioxydants qui neutralisent les radicaux libres et autres substances apparentées au vieillissement de la peau. Vous me remercierez plus tard.

A mon grand regret je ne l'ai pas fait et quand j'ai quitté ce restaurant où il m'a semblé attendre toute une vie, la mienne, en l'occurrence, pour un simple plat, j'avais le visage marqué, affligé par une multitude de rides de frustration, de tristesse et de désespoir et je n'en n'avais vraiment pas besoin ...

Il n'est pas arrivé une seule fois qu'une serveuse soit venue me réconforter,me rassurer sur la complexité incroyable de mon plat qui pourrait expliquer que j'attende une vie entière pour le recevoir !

Non, personne n'est venu me dire " ne vous inquiétez pas on ne vous a pas oublié ".
Alors que mon corps se dégradait au fur et à mesure que les minutes passaient sans que ma commande n'arrive,  la peur d'un problème de santé mentale surgit dans mon esprit- pas la mienne de santé mentale, Dieu nous en préserve, pour mes facultés je ne crains plus personne et je l'accepte plutôt bien.  Malassot ! (que faire ...)

Non, je me suis inquiété pour la jeune serveuse qui portait tout le poids des retards, des erreurs des employés de la cuisine et des chefs de quart qui non seulement ont ignoré notre commande, mais ont également renvoyé chaque plat qui arrivait sur le comptoir en cuisine pour déjeuner tranquillement sur le dit comptoir !

Eh oui le pire, est de voir le personnel manger sous vos yeux alors que votre commande n'est toujours pas arrivée ce qui n'aidera pas à lutter contre le vieillissement avec des millions de radicaux libres dû au stress, à la faim, à l'abandon, vous vous en doutez.

Nous avons été oubliés dans la cuisine

Pourtant, l'endroit, ouvert il y a quatre mois semblait très prometteur, vous ne pouvez pas vous douter d'un tel service, une vraie catastrophe.

Grand restaurant spacieux, design superbe, quatre cuisines parmi lesquelles vous pouvez choisir vos propres plats. La cuisine ouverte sert le petit-déjeuner, des salades, du poisson et bien d'autres plats, un taboon de pâtisseries et de pâtes, et un bar à sushi . Que demander de plus ? Juste être servis 🙂

Nous avions commandé une salade chypriote: tomates coupées  tomates cerises, sherry jaune, lycopène cerise, oignons rouges, olives kalamata, radis, herbes aromatiques, sauce au citron et feta.

Nous avons gentiment demandé à ne pas mettre le fucaccia râpé avec du tziziki sur la salade, qui devrait faire partie du plat, et cela semblait être une demande légitime. Grossière erreur apparement.

Pour ma part, j'ai commandé un ragoût de lentilles et de boulgour avec des amandes frites, des patates douces grillées, des carottes et de l'ail rôti, du poivre rôti et de l'oignon rouge cuit, avec du sesame, thrina cru et du persil haché.

Au début, nous n'avions pas très faim, nous ne voyons pas le temps passé, nos sujets de discussions, après tant d'années de vie de couple, apparemment, n'étaient pas épuisés.
Un miracle!

Puis soudainement, nous nous sommes aperçus,que des clients qui étaient venus après nous, commençaient à se plaindre de ne pas avoir reçu leur commande puis au bout de quelques minutes, ils l'avaient. Il suffisait de se plaindre en fait. Curieux comme service.

Il est vrai que lorsque vous n'êtes pas bien traité dans un restaurant dans le monde, ce n'est pas la chose la plus insultante au monde, mais c'est la plus insultante en Israël. 

Enfin, après un certain temps ou un temps certain, la serveuse a attiré l'attention du chef d'équipe sur nous, un pauvre couple affamé.
Et encouragée, certainement par ce premier acte de bienveillance ou de professionnalisme,  elle s'est empressée d'en faire part au cuisinier.

A part la serveuse, personne, dans ce restaurant ,ne semblait perturbé par le fait qu'il ne s'était écoulé que 50 minutes depuis notre commande

Lorsque nos plats sont enfin arrivés, solennellement servis par une montagne d'excuses de la part de la serveuse, nous avons été surpris par un nouveau problème.

Je ne sais pas de quel côté de Chypre provient notre salade - turque ou grecque, mais il ne fait aucun doute que la paix froide qui règne actuellement entre les deux parties aurait probablement été remplacée par une troisième guerre mondiale si l'un d'entre eux avait accepté la salade d'un de ces pays telle qu'elle !

Dans les restaurants, il y a une règle simple à appliquer, si vous n'avez pas tous les ingrédients pour préparer une salade, ne la servez pas !
Les trois types de tomates cerises explicitement promis sur la carte,  (Tamar, jaune et lycopène) étaient totalement absente dans cette salade chypriote, qui se sentait au moins aussi honteuse que la serveuse.

En outre, quelle idée saugrenue de  gratter du fromage feta dans une salade chypriote, grecque, turque ou balkanique? Ce sont des cubes messieurs, des petits cubes, pas du fromage râpé, la feta n'est pas du gruyère !

Qui râpe de la feta à part ce restaurant ?

Je ne sais pas d'où ma partenaire tirait une telle force de résilience, malgré la faim qui la tenaillait depuis plus d'une heure à présent, elle osa, oui elle osa demander à la serveuse, de lui remplacer cette salade par une autre salade mais cette fois avec tous les ingrédients.
Il a fallu encore un quart d'heure pour remplacer la salade de rêves qu'elle avait demandée.

Entre-temps, elle mangeait avec moi le plat Majdra dans l'assiette et non dans le poêlon comme indiqué pourtant sur la carte. Ce n'était pas mauvais dit-elle, bien qu'un autre élément manquait encore, les amandes frites.

 

Majdra dans une assiette et non dans le poêlon

Majdra dans une assiette et non dans le poêlon 

J'ai perdu tout appétit au vue de ce manque inacceptable de respect pour des clients.
C'était certainement savoureux mais ce n'est pas ce que j'ai retenu de ce plat.

Les personnes qui étaient venues après nous, avaient déjà payé leur note et étaient parties.

Les chefs d'équipe continuaient tranquillement de grignoter au comptoir. Le monde semblait tourner comme à son habitude, normal.
Pour moi, cela ressemblait à un cauchemar même si nous avions commandé de champignons probablement qu'ils ne seraient jamais arrivés sur notre table

Lieu à se rendre pour tout autre chose que si vous avez faim, je vous aurez prévenu 

פרש דה מרקט

Horaires d'ouverture: du  dimanche au jeudi de 8h00 à 23h00, le vendredi de 8h00 à 13h00, du samedi à minuit
prix: Magdara dans un poélon - 42 NIS, S
salade Haloumi - 62 NIS; Total: 104 NIS

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi