Israël pourrait devenir une puissance énergétique pour toute la région

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
pour transformer Israël en puissance énergétique

DEUX GROUPES TENTENT D'EXPLORER DU PÉTROLE ET DU GAZ DANS LES EAUX ISRAÉLIENNES

Le ministre de l'Énergie a déclaré "nous continuons d'agir pour transformer Israël en une puissance énergétique régionale".

Deux consortiums ont soumis des offres pour des droits d'exploration de pétrole et de gaz au large d'Israël, a annoncé lundi le ministère de l'Énergie.

Un consortium composé des sociétés britanniques SOCO International et Cairn Energy, ainsi que Ratio Oil Exploration, et un autre consortium de la société britannique Energean Oil & Gas, en partenariat avec Israel Opportunity, ont soumis des offres pour 12 des 19 blocs offshore disponibles pour l'exploration, a indiqué le ministère. .

"Plusieurs années après la signature de l'accord sur le gaz naturel, trois groupes internationaux - basés sur des sociétés européennes et américaines - chercheront à développer les ressources en gaz et en pétrole de l'État d'Israël", a déclaré le ministre de l'Énergie, Yuval Steinitz.
«Les propositions reçues vont tripler le nombre de licences d'exploration de gaz et de pétrole dans les eaux économiques israéliennes [passant de six blocs à 18].

L'arrivée de nouvelles entreprises européennes en Israël, parallèlement à la construction imminente de la plate-forme de Leviathan et à la poursuite du développement du réservoir Karish-Tanin, entraînera le démantèlement du monopole dans ce domaine et accroîtra la concurrence.
"Nous continuons d'agir pour transformer Israël en une puissance énergétique régionale", a déclaré M. Steinitz.
Dans le cadre du deuxième appel d'offres relatif à l'énergie offshore, le ministère de l'Énergie a offert des licences pour l'exploration de 19 blocs d'une superficie maximale de 400 km 2. chaque.
Les blocs ont été divisés en cinq groupes, chaque groupe ne dépassant pas 1 600 km2.
La commercialisation des blocs en groupes visait à faire correspondre les zones de recherche aux structures géologiques sur le terrain. L’allocation de zones plus vastes visait à permettre aux entreprises de mener des études géologiques et géophysiques de manière plus professionnelle et plus efficace, tout en renforçant l’attractivité des zones pour les investisseurs.
Steinitz - avec le directeur général du ministère, Udi Adiri, et d'autres représentants - a tenu de nombreuses réunions avec des représentants de sociétés énergétiques internationales, a annoncé le ministère.
Malgré les informations selon lesquelles le géant américain du pétrole et du gaz, ExxonMobil, et la société brésilienne Petrobras envisageaient de soumissionner pour des droits d'exploration, aucune des deux sociétés n'a soumis de candidature.
Le ministère de l'Énergie a demandé aux sociétés soumissionnaires de prouver leur capacité financière à explorer les blocs offshore, avec des garanties de base pour chaque licence coûtant 2,5 millions de dollarsDes licences supplémentaires pour des blocs au sein du même cluster coûtent 500 000 USD supplémentaires par bloc.

Avant le forage, les titulaires de permis devront fournir des garanties supplémentaires de 5 millions de dollars. par bloc.
Les licences d'exploration seront attribuées pour une période initiale de trois ans, après quoi des prolongations pourront être accordées à deux reprises pour une durée totale de quatre ans, en fonction des progrès réalisés dans les activités d'exploration et de forage.
À ce jour, sept gisements de gaz naturel ont été découverts au large d’Israël, notamment des réservoirs importants découverts à Tamar et à Leviathan, qui, selon le ministère de l’Énergie, totalisent 750 milliards de m3. de gaz naturel.
La première des quatre barges géantes transportant la plate-forme de gaz naturel Leviathan en Israël a quitté le golfe du Mexique la semaine dernière avant son installation en septembre au large de la côte israélienne.
Une fois assemblé, le partenaire du projet, Noble Energy, commencera une série d'essais de mise en service avant de lancer le flux de gaz commercial avant la fin de 2019 vers le marché israélien, puis vers les pays voisins.
En février 2018, Delek Drilling et Noble Energy ont signé un contrat de 15 milliards de dollars. contrat de dix ans pour fournir 64 milliards de m3 de gaz naturel vers l'Egypte provenant des champs de Leviathan et de Tamar, ce dernier fournissant déjà du gaz naturel à Israël depuis 2013.
L'accord avec l'Egypte fait suite à un accord de septembre 2016 d'une valeur de 10 milliards de dollars. entre la compagnie d'électricité jordanienne, National Electric Power Company, et les partenaires du projet Leviathan, pour fournir une quantité brute de 45 milliards de m3. de gaz naturel aux voisins orientaux d'Israël sur une période de 15 ans.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi