Israël: Opéra le restaurant yéménite cacher de Hadera, une institution de la ville

Actualités, Alyah Story, cuisine, Culture, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Opéra restaurant yemenite à Hadera

LE RESTAURANT CACHER DE HADERA

Le restaurant a été créé il y a 50 ans par Savta Yaacobi, la matriarche de la famille, qui a 86 ans et garde toujours un œil  de grand-mère bienveillante sur les fourneaux.

Opéra restaurant yemenite à Hadera

Opéra restaurant yemenite à Hadera

Le restaurant Hadera Opera, situé sur la rue principale, Rehov Weizman à Hadera est presque une institution de la ville, au même titre que les cheminées emblématiques des centrales électriques qui s’élèvent majestueusement au-dessus de la mer Méditerranée à proximité de la ville.

Le restaurant, où nous nous sommes rendu pendant les fêtes de Souccot, a été créé il y a 50 ans par Savta Yaacobi, la matriarche de la famille qui, à 86 ans et  garde toujours un œil de grand-mère bienveillante sur la réalisation de ses recettes avec son mari âgé de 91 ans. 

Sa famille est arrivée du Yémen en 1911 et elle est née à Tel-Aviv en 1933.
Aujourd'hui, son petit-fils Assaf perpétue la tradition, supervisant la production d'aliments traditionnels yéménites avec d'autres influences du Moyen-Orient et ashkénazes.

Notre serveur, se présenta comme « Khaled Rabinovitch » et a commencé  à charger notre table avec un assortiment de salades maison, fraîchement faite d'ingrédients naturels, sans conservateurs.

Il y avait plusieurs salades d’aubergines, y compris l’aubergine au four avec mayonnaise dans laquelle on nous a dit que l'aubergine avait été rôti sur des braises;
humus; salsa; schug; aubergine aux légumes; salade turque; et le fameux  condiment «hilbe» yéménite à base de fenugrec, dont la texture peut être un peu rebutante pour les palais occidentaux mais que l'on dit très sain pour le corps.

Pour accompagner les salades, Khaled a apporté un panier de pita, de laffa et le pain yéménite «lachouch», identique à la crumpet anglaise.

Ensuite, un bol d'un autre plat traditionnel yéménite, la soupe à la viande. C'est un consommé très épicé et riche avec un gros morceau de viande et une pomme de terre bouillie flottant dans la soupe. C'est un repas complet en soi.

Pour nos plats principaux, nous avons choisi un goulash et un plat de boulettes de viande au couscous.

Le boeuf goulache était très doux accompagné d'une purée de pommes de terre et de riz.
Les boulettes de viande contenaient des herbes fraîches hachées dans une riche sauce de tomate accompagnée des légumes de couscous traditionnels. Une salade israélienne, finement coupée en cubes et persillée, était servie avec le plat principal.

Aucun dessert n’est répertorié, mais avec nos thés à la menthe, Khaled a apporté des pâtisseries de la boulangerie adjacente, appartenant également à la famille.

L'opéra n'est pas qu'un restaurant, c'est une institution et des générations de résidents de Hadeha y ont mangé. 

Une petite anecdote personnelle, Opera est l'endroit où mon gendre, Oren Wollstein, a emmené ma fille Raheli lors de leur premier rendez-vous. 25 ans plus tard toujours mariés et quatre petits enfants en plus !

Je ne peux que dire: «Merci Opéra!»

Opéra, (casher)
Rehov Weizman 61, Hadera,
tél.: 04-632-2352
Dim.-jeu. 8h-22h30
Vendredi: 8h-15h


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi