Israël: nouvel acte de vandalisme dans une école maternelle à Bat-Yam

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
nouvel acte de vandalisme dans une école maternelle à Bat-Yam

Seconde fois en un mois: une crèche de Bat Yam a été vandalisée.

La police a ouvert une enquête sur cet incident. Le directeur de Garden of Faith: "Nous sommes toujours sous le choc. On a l'impression qu'il s'agit d'un harcèlement personnel".

Le personnel de  maternelle de  Bat Yam, ont été consterné de constater que le jardin avait également vandalisé  un mois seulement après le premier incident en septembre dernier.

Cette fois aussi, la structure et les équipements de jardin ont été lourdement endommagés.
Les cambrioleurs ont cassé les armoires de la cuisine et recouvert l’extincteur, jusqu’à former une couche blanche ressemblant à un "tapis de neige" recouvrant tout le sol, les chaises et les tables du jardin.

Rappelez-vous, en septembre dernier, des inconnus avaient fait irruption dans le jardin et détruit tous les jouets, décrochés les portes et volé un équipement coûteux d'une valeur de
2 000 NIS. La police a ouvert une enquête sur l'affaire.

"Nous ne savons pas encore ce qui a été volé , a déclaré l'un des associés du jardin. "Nous n'avons pas encore été en mesure d'évaluer tous les dégâts et nous sommes encore sous le choc du vandalisme"

Agudat Israel Kindergarten Network est un réseau de longue date créé par les rabbins dans les années 1960 afin de jeter les bases d'une éducation indépendante et de permettre l'apprentissage selon le concept ultra-orthodoxe.

Rappelez-vous que, dans le passé, le jardin était divisé en deux  l'un relevant de la responsabilité de Shas et l'autre, de la Torah Jewry.

Aujourd'hui, une partie de cette école appartient à Agudat Israël et certains ont déjà spéculé sur le fait qu'il s'agissait d'une action de revanche. Conflits internes entre clans d'ultra-orthodoxe..

Le directeur du jardin, le rabbin Jonathan Elhar, a déclaré qu'il n'avait toujours aucune idée du responsable du vandalisme, mais a ajouté: "Nous avons le sentiment qu'il s'agit d'un harcèlement personnel contre nous. Nous attendrons que la police israélienne fasse son travail et trouve les criminels."

La police a lancé une enquête.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi