Israël: nous devons continuer les combats, 700 terroristes auraient dû être éliminés

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Bezalel Smotrich  critique le cessez le feu

700 terroristes auraient dû être tués

Le président de l'Union nationale  Bezalel Smotrich critique le cessez-le-feu avec le Hamas, ajoutant que "ce n'est pas une menace existentielle, mais qu'il doit y avoir une réponse beaucoup plus décisive et plus vive". Les pourparlers de la coalition: "Nous insistons sur nos revendications en matière d'éducation et de justice"

 Bezalel Smotrich a vivement critiqué ce matin (lundi) le  cessez- le -feu entre Israël et le Hamas, affirmant que série de combats devrait reprendre.

Dans une interview avec le réseau plan Kalman-Lieberman lei président de l' Union nationale a déclaré que « notre mission doit être remplie,  au moins au niveau tactique Au cours de laquelle 700 terroristes du Hamas devraient être tués : un contre chaque missile tiré sur Israël, ainsi que de graves dégâts matériels au Hamas, de telle sorte qu'il leur faudrait de nombreuses années pour en sortir et penser à une nouvelle attaque. "

"Un million et demi de civils israéliens dans les abris quotidiens est une réalité intolérable, et toute une génération d'enfants qui ont grandi dans ces angoisses,  notre honneur national, notre fierté nationale ont été endommagés par ces images", a poursuivi Samotrich.

"Ce n'est pas une menace existentielle, mais face à elle, il doit y avoir une réponse beaucoup plus décisive et plus vive."

Smotrich a expliqué à Assaf Lieberman et Kalman Liebeskind que "la raison pour laquelle nous pouvons tirer de Gaza vers la moitié sud de l'État d'Israël, c'est parce que nous ne sommes pas sur place et que nous ne pouvons pas l'empêcher, il n'y a pas d'autre choix que de retourner là-bas. Inutile de poursuivre des campagnes qui nous obligent à rentrer, puis en sortir et revenir à la situation dans laquelle nous étions avant ! . "

"En fin de compte, nous sommes responsables d'un demi-million d'Arabes à Gaza, nous y entrons et avant d'être responsables de la vie des habitants de Gaza, nous sommes responsables des citoyens de l'État d'Israël", at-il poursuivi.

"Regardez ce qui se passe en Judée-Samarie, nous sommes clairement responsables de la vie d'un million et demi d'Arabes, mais grâce aux 4 millions de citoyens qui vivent dans le centre du pays en Israël, nous menons une vie paisible et agréable."

Netanyahu et moi-même sommes restés assis côte à côte  pendant une heure et demie", a déclaré Smotrich à propos des négociations de la coalition avec le Likoud.

Nous insistons toujours pour continuer à tenir les dossiers d'éducation et de justice. Tout comme Lieberman, apparemment, continuera de détenir le portefeuille de la défense. "

Le maire de Sderot, Alon Davidi, a répondu au cessez-le-feu et a déclaré: "Nous voyons enfin que nous pouvons revenir à la politique d'assassinats, ce cessez-le-feu est une terrible erreur, nous ne pouvons pas revenir en arrière quand eux le décident, poursuivre et en finir avec cette menace perpétuelle c'est notre objectif. "

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi