Une israélienne accouche de jumeaux à l'âge de 60 ans

Actualités, Bien-être & Santé, Insolites, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une israélienne accouche de jumeaux à l'âge de 60 ans

"J'ai rêvé de deux poissons qui nageaient dans la mer. Ils avaient l'air heureux. Pour moi c'était un signe de Dieu que c'était le moment de tomber enceinte, et je sentais que si j'allais jusqu'au bout de mon rêve, j'aurai probablement des jumeaux."

Voici l'histoire d'Angy Davidov, 60 ans, une résidente de Be'er Sheva qui a donné la vie à des jumeaux, une fille et un fils, au centre Saban Midwife du centre médical Soroka à Beer Sheva en début de semaine, suite à un processus de fécondation in vitro effectué dans une clinique privée à Moscou. En effet, Israël avait refusé son dossier.

"J'ai décidé que je n'abandonnerais pas mon rêve, quoi qu'il arrive", a déclaré Angy Davidov. Elle avait 59 ans quand elle a rêvé, mais en Israël, contrairement à certains pays du monde, une loi sur le don d'ovules interdit les traitements à cet âge.

« Durant toute ma jeunesse, j’ai rêvé d’avoir des enfants. Lorsque j’ai vu que je ne pouvais pas avoir d’enfant avec mon mari, j’ai divorcé, et j’ai toujours caressé l’espoir de fonder une famille. Malgré tout, les circonstances de la vie, et le fait que je devais prendre soin de ma mère plus âgée, ont fait que mon rêve de devenir mère ne s’est pas réalisé. Jusqu'à cette nuit où j'ai fait ce rêve, qui pour moi était un signe du Créateur. Je suis allé jusqu'au bout, malgré les complications bureaucratiques en Israël. Je me suis rendue à Moscou, où ils ont réalisé le début de mon rêve, qui s'est poursuivi au centre médical Soroka. "

Un rêve qui se réalise à l'âge de 60 ans

Un rêve qui se réalise à l'âge de 60 ans

Angy raconte : 'Les médecins m’ont dit que j’avais passé l’âge. Certains d'entre eux ont aussi dit que j'étais folle, mais j’ai suivi mes intuitions, et surtout je pensais que si ma mère mourrait, je resterais toute seule. "

Angy est retournée en Israël sans savoir si le traitement avait réussi. "Le douzième jour suivant le traitement, le résultat a été positif et mes cris de joie ont atteint le ciel.  j'étais la personne la plus heureuse du monde. Dès la cinquième semaine de grossesse, et j’ai senti que j'avais des jumeaux. Dieu m'a offert un magnifique cadeau, et pour cela je le remercierai toute ma vie. "

"Au cours des dernières années, le taux de natalité dans le monde occidental a considérablement augmenté", a déclaré le Dr Gali Priante Soroka, médecin senior de l'unité des grossesses à risque. Avec l'aide de la technologie moderne et des médicaments, l'utérus peut se remettre en marche même si les ovaires ne fonctionnent plus.

Il est question d’hormones qui préparent la muqueuse de l'utérus pour accueillir le fœtus, afin qu'il prenne racine dans son utérus. La fécondation in vitro, FIV est l'un des traitements les plus courants pour les traitements de fertilité avancée.

Angy n'est pas l’accouchée la plus âgée d'Israël, mais les naissances à cet âge sont très rares. Il y a environ trois ans, une femme de 65 ans de Bnei Brak a donné naissance à son fils aîné à l'hôpital Meir après 46 ans de traitements de fertilité. En 2003, une femme de 64 ans était enregistrée à Sheba.

La loi israélienne permet des traitements de fertilité jusqu'à l'âge de 54 ans, et le panier de la santé les finance pour les femmes jusqu'à l'âge de 45 ans. Les femmes de plus de 54 ans font des traitements de fertilité à l'étranger.

Les données de la Société israélienne de médecine maternelle et fœtale montrent que 3,5% des naissances en 2016 concernaient des femmes de plus de 45 ans. Il ressort également que le taux de naissances prématurées (33 semaines auparavant) chez les femmes de 45 ans et plus était cinq fois plus élevé que la moyenne.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi