Israël: Miri Regev la ministre des transports menace Eyal Berkowitz 

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Ministre Regev sur la confrontation avec Berkowitz

La ministre des Transports, Miri Regev, a déclaré ce matin (dimanche) à propos de la  confrontation avec Eyal Berkowitz :

"Je ne menace pas, j'ai clairement exprimé ma position, je pense et je crois que celui qui appelle ouvertement un million et demi de membres -du likoud- être une organisation criminelle" ne mérite pas d'être l'entraîneur national.

Écoutez l'interview complète du ministre Regev sur Kan

La ministre des Transports a ajouté qu'elle s'était entretenue avec Yulia Shmalov, présidente de la deuxième autorité. Selon Miri  Regev, "rien ne peut être fait contre ses déclarations". Sur la "menace", elle a ajouté que "si je ne détermine pas ma position alors quel serait l'i,ntérêt? " J'ai le droit d'exprimer ma position comme tout journaliste est autorisé à exprimer une position sur les politiciens."

Hier, après la confrontation avec le ministre Regev, Eyal Berkowitz dans une émission télévisée "Ofira et Barko"a déclaré  "je veux être l'entraîneur de l'équipe nationale mais cela ne dépend pas  de moi". Un membre éminent de l'association a déclaré : "Eyal Berkowitz est l'un des meilleurs candidats pour ce poste "

Cependant Miri  Regev ministre des transports l'a menacé lors ce cette émission  si Eyal Berkowitz ne s'excusait pas d'avoir qualifié le Likoud d '"organisation criminelle", cela l'empêcherait d'être nommé à ce poste .

Ministre Regev: "Un gouvernement d'unité avec beaucoup de grincements"

Le ministre a également évoqué la  crise du gouvernement et déclaré qu'il s'agissait d'un «gouvernement d'unité avec beaucoup de grincements». Selon elle, le Likoud a le sentiment de travailler dans un gouvernement au sein d'un gouvernement.

Miri Regev a affirmé que "nous ne voulons pas aller aux urnes mais Kahol lavan- bleu et blanc  doit comprendre qu'il existe des accords et un chemin à poursuivre en commun et qu'il n'est pas possible d'abandonner constamment le navire ".

Interrogé sur la question de savoir s'ils respecteraient l'accord de rotation, le ministre Regev a déclaré qu '"il y a un accord et nous le respecterons, le Premier ministre a également déclaré cela". Selon elle, pour le moment, il est très difficile de gérer le bleu et le blanc - à partir du moment qu'ils sont entrés au gouvernement, il devient difficile de prendre des décisions.

Concernant la restriction des manifestations, Miri Regev a noté qu'il ne s'agissait pas d'une décision motivée par des motifs politiques. "Cela n'a rien à voir avec Netanyahu et nous, les manifestations ne font que renforcer le Likoud", a-t-elle déclaré. "Cela a à voir avec la santé publique. En cas de fermeture, tout le monde doit comprendre que nous sommes dans le même bateau." La ministre a ajouté qu'elle condamnait la violence de toute nature. 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi