Israël : Mazal tov, le célèbre café suspendu fait son aliya et se bonifie

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : Mazal tov, le célèbre café suspendu fait son aliya et se bonifie

En Italie, une charmante coutume existe depuis des années. Le café Sospeso - café suspendu, est en fait une tasse de café qu'une personne paie à l'avance dans un café pour un client à venir. Dans le cadre de la tradition née dans les cafés de Naples, le consommateur commande, en plus de son café, un café suspendu, ce qui signifie qu'il paie deux tasses de café mais n'en boit qu'une. Plus tard, une personne qui a du mal à payer son café demandera s’il y a un café suspendu et profitera d'une tasse de café gratuite.

On ne sait pas exactement quand cette pratique a commencé à se répandre, mais certains affirment qu'elle existe depuis plus d'un siècle et, en 2011, elle a même été officiellement célébrée en Italie. Depuis lors, elle s'est répandue dans plusieurs pays, dont la France, l'Australie, le Canada, la Roumanie, la Russie, l'Espagne, l'Argentine etc.

Aujourd’hui, cette coutume attachante fait son aliya, et bénéficie bien entendu d'une "mise à jour" israélienne, commençant par son petit nom – Mana Behamtana (une portion en attente). Cinq étudiants du programme préparatoire Néguev du Kibboutz Hulit, dans les environs de Gaza, ont choisi de consacrer leur projet de fin d’année au thème de la faim et de l’entraide en Israël. "En Israël, de nombreux citoyens se situent au-dessous du seuil de pauvreté ou en sont très proches, ils ne peuvent pas manger chaud tous les jours et sont contraints de se suffire de très peu", ont-ils écrit sur la page Facebook de leur nouvelle entreprise.

Mana Bahamtana

Mana Bahamtana

Les garçons ont été inspirés par la coutume italienne et ont décidé de l'importer en Israël et de l'élargir au secteur de l'alimentaire. Dans le cadre du nouveau projet, une personne qui achète à manger pour elle même peut commander à l'avance une portion pré-payée, de sorte que toute personne ayant des difficultés à payer son repas peut entrer dans l'une des entreprises participantes et en bénéficier sans payer.

Hier, le projet a été officiellement lancé, mais il fonctionne depuis la semaine dernière. Les initiateurs ont choisi de se concentrer sur la région-sud, pour le moment à Beer Sheva et Sderot, où 15 entreprises, dont des houmoussiot, des pizzerias, des falafelim et autres encore l'ont déjà rejoint. Plus tard, ils espèrent que le projet s'étendra à tout le pays.

"L’objectif du projet est de faire en sorte que les citoyens de l’État d’Israël assument la responsabilité des personnes qui les entourent et aident les autres dans les gestes quotidiens", ont écrit les initiateurs. "Nous avons foi en la société israélienne, nous avons confiance en ce projet et sommes persuadés qu’il va entraîner beaucoup de personnes à acheter une Mana Behamtana, et à répandre le bien".

L'application Izzy a également rejoint l'initiative et met régulièrement à jour toutes les entreprises participantes sur une carte:

Source : mako.co.il

Vos réactions

Répondre à Jg Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi