Israël : manœuvre critique aujourd’hui pour la sonde Bereshit

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : manœuvre critique aujourd’hui pour la sonde Bereshit

Aujourd’hui, (jeudi) à 17 h 15, dans la salle de contrôle de Yehud, les ingénieurs de l’Israel Aerospace Industries et de SpaceIL activeront les moteurs de la sonde Bereshit pendant six minutes afin de ralentir la vitesse de la manœuvre de « Capture de la Lune, qui déterminera le sort de l’étape historique du débarquement israélien sur la lune.

Il s’agit de la manœuvre la plus critique de l'histoire du premier vaisseau spatial israélien à avoir dépassé l'orbite terrestre. Elle est conçue pour permettre à l'engin spatial d'être piégé par la gravité de la lune et de commencer à se placer dans son orbite au lieu de celle de la Terre.

Jusqu'à présent, l'engin spatial a gravité autour de la Terre avec des orbites elliptiques de plus en plus grandes, au cours desquelles plusieurs manœuvres (activation des moteurs) ont été effectuées pour élargir l'orbite.

Au début de la semaine, l’engin spatial a atteint pour la dernière fois le point le plus proche de la Terre lors d’un dernier tour, à environ seulement 1 700 kilomètres, puis a continué son chemin jusqu’au point de rencontre avec la Lune, située à 400 000 kilomètres de la Terre.

La manœuvre est conçue pour permettre à l'engin spatial d'être piégé par la gravité de la lune

La manœuvre est conçue pour permettre à l'engin spatial d'être piégé par la gravité de la lune

L’engin spatial sera ralenti de 8 500 km / h 7 500 km / h. Si le ralentissement ne se produit pas correctement, la sonde pourrait échapper à la force gravitationnelle de la Terre et de la Lune et entrer dans une autre orbite indésirable autour du soleil. La mission sera alors interrompue.

Le succès de la manœuvre placera la sonde dans une orbite elliptique autour de la Lune où le point le plus proche (Perilona) sera à environ 500 km de la lune et le plus éloigné (Apollona) à environ 10 000 km.

Dans la semaine qui suivra la capture, plusieurs manœuvres seront effectuées pour réduire les orbites lunaires d’une orbite elliptique à une orbite circulaire située à 200 km au-dessus de la lune. Contrairement aux longues orbites autour de la Terre, les premières orbites autour de la lune dureront environ 14 heures et avant l'atterrissage, la durée de l’orbite autour de la lune ne durera qu'environ deux heures.

Lors de la phase finale, l’engin spatial réduira jusqu’à atteindre le point optimal à partir duquel la manœuvre d’atterrissage sera effectuée dans la Mer de la Sérénité, ce qui est prévu pour le 11 avril au soir.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi