Israël: Manifestation à Tel Aviv << l'argent maintenant>> scandaient des centaines de milliers d'Israéliens

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Manifestation à Tel Aviv

La manifestation socio-économique la plus importante depuis l'épidémie a eu lieu hier soir (samedi) à la place Rabin, les manifestants ont commencé à bloquer les rues de Tel-Aviv et certains ont affronté la police.

Des chef d'entreprises, des salariés, des indépendants, des chômeurs, des étudiants et autres victimes qui n'ont pas encore reçu l'aide nécessaire promis par l'état se sont rassemblés.

Sur la place Rabin, tous se sont retrouvés hier soir , tous avec un point commun ils ont tout perdu et n'ont plus d'avenir.
La pandémie  a également surpris de nombreuses personnes dans le monde, mais la frustration des Israéliens s'est enfin exprimée, hier soir, à Tel Aviv.

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour manifester et protester sur la place Rabin à  Tel Aviv, selon le décompte de la police environ 1 800 manifestants étaient présents.

Il n'y a eu aucun affrontement entre manifestants et policiers tout au long de l'événement, mais dès la fin des discours, des milliers de personnes ont commencé à marcher vers Namir Road afin de bloquer la route, des affrontements entre manifestants et policiers ont commencé. De nombreux manifestants qui se frayaient un chemin dans les rues ont commencé à crier «Bibi home».

De violents affrontements ont été enregistrés entre la police et des manifestants, au cours desquels 19 suspects ont été arrêtés pour violation de l'ordre et 3 policiers ont été légèrement blessés. La manifestation s'est dispersée vers 3 heures du matin.

Avant le début de la manifestation sur la place Rabin, les organisateurs de l'événement se sont envoyés des messages dans lesquels ils mettaient au point une stratégie pour éviter le dispersement des manifestants ce qui ne s'est finalement pas produit.
"Le risque est de ne pouvoir rassembler 50 000 personnes sur la place", écrivaient les organisateurs, " il faut empêcher que la manifestation soit dissoute en 10 minutes.
En bloquant la place nous pourrons maintenir le rassemblement. il nous faut bloquer les rues  Sderot Chen / scène de danse et Rothschild,  boulevard Ben Gourion,  Ibn Gabirol Sud et musée de la danse" ,  Ibn Gvirol Nord, etc"

L'événement organisé s'est transformé en une énorme manifestation, et s'est déroulé sous le titre "Flow the money now" et a rassemblé une foule de chefs d'entreprises.

À l'occasion du rassemblement, environ 1 000 chefs d'entreprise opérant dans tout l'État ont fermé leurs portes à 20 heures en signe de solidarité. Au moment où la manifestation a commencé, le vice-Premier ministre, Beni Gantz, a annoncé qu'il soutenait les manifestants: "Les citoyens qui sont descendus dans la rue ce soir expriment une détresse réelle ". Plus tard, Ganz a expliqué qu'il n'appuierait pas le plan économique présenté par le Premier ministre et que le ministre des Finances et son parti favoriseraient une politique budgétaire différente.

Au cours de la soirée, Avinoam Nice, un chef d'entreprise, est venu sur la scène  et a raconté son histoire personnelle: "Je suis le chef d'une nouvelle entreprise de tourisme. Je représente mon pays dans le monde.

Mon entreprise représente plusieurs dizaines d'années de ma vie, mes employés sont à présent à la maison avec des centaines d'autres travailleurs , guides, vendeurs de souvenirs, restaurants et sites touristiques. Le 12 mars, tout a été fermé..

.""Tout le monde a été licencié, les bureaux fermés  Il n'y a ni tourisme ni horizon
Les citoyens de l'État d'Israël,  paient des impôts et  nous avons besoin d'un pont économique, nous avons besoin d'argent maintenant pour survivre dans les prochains jours et dans mon industrie jusqu'à l'année prochaines. Je ne veux pas descendre dans le caniveau.

La zone rouge est atteinte. Vous ne comprenez pas cela. Nous voulons de l'argent maintenant

Des manifestants ont mis le feu à des poubelles et brisé les fenêtres de Discount Bank sur la rue Ibn Gvirol, près de la place Rabin.

Les manifestants crient à la police: "Vous n'êtes rien"

Les manifestants à Tel Aviv



 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi