Israël: des milliers de manifestants contre la coercition religieuse à Ashdod

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des milliers de manifestants contre la coercition religieuse à Ashdod

Plus d'un millier de résidents d'Ashdod portant des pancartes "contre la coercition religieuse" ont protesté samedi soir devant la mairie locale contre la politique de plus en plus stricte de la ville en matière d'application de la loi aux entreprises opérant le Chabbat.

Plus tôt, des dizaines de manifestants ont protesté au centre commercial "Big Fashion" où les inspecteurs de la ville ont publié des citations à comparaître aux entreprises ouvertes.

Au cours des dernières semaines, avant l'approbation par la Knesset du projet de loi sur les supermarchés, la municipalité d'Ashdod, pressée par des éléments ultra-orthodoxes, a décidé d'augmenter l'application des lois contre les entreprises opérant le Chabbat.

Chaque semaine, sur ordre du maire Yechiel Lasry, les inspecteurs de la ville distribuent des citations à comparaitre aux commerces ouverts dans les centres commerciaux locaux.

Bataille pour le respect du Chabat

Bataille pour le respect du Chabat

Au cours des dernières années, l'application était sporadique et non organisée. Cependant, la politique de la ville a changé récemment et on pense qu'elle est le résultat de pressions exercées par des résidents ultra-orthodoxes qui constituent le quart de la population de la ville.

Le dialogue national entourant la loi sur les supermarchés a également été un facteur et les rabbins locaux se sont tournés vers le maire lui demandant d'appliquer la loi (actuelle) contre les entreprises opérant le Shabbat.

Les résidents locaux allèguent que les Haredim auraient menacé le maire de ne pas le soutenir aux prochaines élections s'il ne s’inclinait pas.

Les manifestants exigent que le maire cesse la mise en application, comme cela a été le cas jusqu'à récemment.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi