Israël : Lionel Richie dit Shalom à Tel Aviv malgré la pression du BDS

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Artistes, cuisine, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
LIONEL RICHIE DIT "BONJOUR" À TEL AVIV MALGRÉ LA PRESSION DU BDS

LIONEL RICHIE DIT "BONJOUR" À TEL AVIV MALGRÉ LA PRESSION DU BDS

Greenblatt a tweeté: "Lionel Richie a refusé d'annuler son concert en Israël ou d'être intimidé par des menaces."

Lionel Richie, le chanteur populaire connu pour ses succès tels que "Hello" et "All Night Long", qui doit se produire à Tel Aviv le 12 septembre, a reçu les éloges de Jason Greenblatt, le représentant spécial des États-Unis pour les négociations internationales, pour avoir choisi lundi d'ignorer la pression du mouvement anti-israélien pour annuler son concert.

Greenblatt tweetait, "Lionel Richie a refusé d'annuler son concert en Israël ou d'être intimidé par des menaces. Le BDS et l'intimidation ne font que miner les chances de paix et ne font absolument RIEN pour aider les Palestiniens."

La semaine dernière, Richie, qui a remporté plusieurs Grammy Awards et dont les albums se sont vendus à plus de 100 millions d'exemplaires à travers le monde, a bloqué le groupe Code Pink dans sa campagne pour lui demander d'annuler son prochain concert.
Code Pink a lancé une campagne appelant le Richie à annuler sa prestation à Tel Aviv par une pétition qui accusait Israël d'"oppression et de dépossession du peuple palestinien... Si vous choisissez de poursuivre votre prestation à Tel Aviv, cela agira comme une approbation des systèmes brutaux d'occupation militaire et d'apartheid israéliens".
Le 31 juillet, Code Pink tweetait, "BREAKING : Simplement parce que nous avons commencé une campagne l'exhortant à se battre pour les droits de l'homme des Palestiniens et à annuler son prochain spectacle dans l'Apartheid Israël, Lionel Richie nous a bloqué ! #"LionelDontGo."
Ces dernières années, les pressions exercées par les militants du BDS sur les artistes pour qu'ils annulent des spectacles programmés en Israël sont devenues monnaie courante. Certains ont écouté l'appel et ont annulé, mais la plupart, comme Jennifer Lopez la semaine dernière et Bon Jovi en juillet, se sont quand même produits.
Le BDS a élargi son champ d'action au cours des deux dernières années pour appeler au boycott des films de tout cinéaste ayant travaillé en Israël, y compris des cinéastes arabes de renom.

L'Insulte, un film du réalisateur libanais Ziad Doueiri, en nomination aux Oscars, a été programmé pour le festival Days of Cinema à Ramallah il y a deux ans et a été annulé sous la pression des activistes. La municipalité d'Umm al Fahm a appelé au boycott du film de Maysaloun Hamoud sur les femmes arabes vivant à Tel-Aviv, In Between, parce qu'il a accepté de l'argent de fonds israéliens.

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi