Israël: les soldats ont-ils désormais peur de tirer?

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: l'hésitation des soldats à tirer sur le terroriste peut avoir coûté des vies

Le guide touristique qui a abattu hier le terroriste à Armon Hanatsiv avance que les choses se seraient mieux passées si les soldats avaient ouvert le feu plus tôt et accuse leur hésitation, causée selon lui par la condamnation d'Elor Azariya.

Selon le guide qui les accompagnait, les soldats des FDI qui étaient présents sur les lieux de l'attentat perpétré à Armon Hanatsiv dimanche auraient peut-être pu prévenir les morts et les blessés s'ils avaient ouvert le feu plus tôt.

Bien que des enquêtes initiales aient montré que plusieurs soldats avaient ouvert le feu, ils ne l'ont fait qu'après qu'il soit "clair" que l'attaque n'était pas un accident, causant un retard critique.

Les soldats se rendaient à Jérusalem dans le cadre du programme «Culture Sundays» de l'armée.

Le guide Eitan Rund qui les accompagnait a dit: «Je suis guide touristique, je devais guider des groupes de jeunes. Nous n'avons même pas réussi à nous dire bonjour avant que cette catastrophe ne se produise.

Et si les soldats avaient tiré plus tôt?

Et si les soldats avaient tiré plus tôt?

"Je ne comprends pas pourquoi les 40 soldats présents sur les lieux n’ont pas tiré ... Ce n'est pas agréable à dire mais il y aurait eu beaucoup moins de blessés. Après avoir décidé d’ouvrir le feu moi-même, plusieurs soldats ont tiré", a-t-il dit. "Des vies auraient pu être sauvées".

"Il y a eu hésitation à ouvrir le feu, je ne doute pas qu'il s'agisse d'un facteur important, car actuellement, au sein de l'armée il leurs ordonnent d’être prudents. Il se pourrait que quelques minutes d'hésitation en moins auraient permis une bien meilleure gestion de la situation. "

Rund était armé et a tiré sur le terroriste. Il a été légèrement blessé dans l'attaque.

"J'ai vu le camion faire marche arrière, et puis j'ai réalisé que ce n'était pas un accident", a déclaré Rund. "J'ai couru vers le chauffeur et j'ai vidé mon chargeur entier. Il a reculé et est repassé sur les blessés ... C’était une scène horrible."

Rund a également mentionné la condamnation d'Elor Azariya pour homicide comme raison possible de l'hésitation des soldats.

Cependant, le colonel Yaniv Aluf, porte-parole des FDI et commandant de l'école des officiers de l'armée israélienne, a rejeté l’idée que la condamnation d'Elor Azariya ait un quelconque lien avec les faits. Le porte-parole du FDI, le major-général Moti Almoz, était d'accord avec Aluf.

"Au moment où ils ont réalisé que c'était une attaque, deux cadets ont tiré vers le camion", a déclaré Almoz. "L'armée ne connaît aucun soldat qui aurait eu peur de tirer à cause d'Azariya."

Source : Arutz 7

Vos réactions

  1. ingrid.anderhuber@yahoo.fr'Ingrid Israël-Anderhuber

    L’article conclut : « L’armée ne connaît aucun soldat qui aurait eu peur de tirer à cause d’Azariya. » : Eh bien, si « L’armée ne connaît aucun soldat qui aurait eu peur de tirer à cause d’Azariya », ça signifie bien que l’armée ne connaît rien du tout !
    Aujourd’hui, que ce soit en Israël ou en France, tout militaire, policier, gendarme… y regarde à deux fois avant d’ouvrir le feu parce qu’ IL AURA DE TOUTE MANIERE TORT ! Donc, effectivement, les forces de l’ordre ont peur de prendre la décision de tirer car elles savent qu’elles n’auront aucun soutient de la part de leurs autorités, plus préoccupées de rester au pouvoir et de faire les beaux pour plaire à tout le monde que de la JUSTICE ! Et je dis à toutes les forces de l’ordre de ces pays : VOUS AVEZ RAISON, REFLECHISSEZ BIEN AVANT DE DEGAINER, PRENEZ TOUT VOTRE TEMPS POUR BIEN EVALUER LA SITUATION AVANT DE TIRER car DE TOUTE MANIERE VOUS AUREZ TOUJOURS EU TORT D’AVOIR TIRE !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi