Israël: les porteurs des flambeaux de Yom Haatsmaout sont désignés

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : les porteurs des flambeaux de Yom Haatsmaout sont désignés

La liste est complète, les noms des personnes qui allumeront les flambeaux de Yom Haatsmaout ont été publiés. En font partie le romancier Eli Amir, le fondateur de Mobileye, Amnon Chaachoua, la Rabbanit Hanna Haknin et le Professeur Ahmad Ayid

La ministre Miri Reguev qui dirige le Comité pour les symboles et les cérémonies annoncé la sélection des 14 porteurs de flambeaux recommandée par la Commission publique.

Le soir de Yom Haatsmaout, la « Torche du peuple juif » sera allumée par deux représentants des communautés juives de diaspora ayant contribué de manière importante à Jérusalem.

Voici la liste des personnes désignées :

Ouri Malmilian : âgé de 60 ans, Ouri Malmilian est un footballeur, l'un des symboles importants du sport israélien en général et de Jérusalem en particulier. Il a grimpé au sommet du football israélien et a été pour beaucoup d'Israéliens un héros d'enfance et un modèle.

Ahmad Ayid : Le professeur Ahmed Eid (67 ans) est le directeur du département de chirurgie générale de l’Hôpital universitaire Hadassah Mont Scopus. Il a vécu à Jérusalem pendant de nombreuses années, est diplômé de l'Université hébraïque et guide les étudiants dans les hôpitaux de la ville. Eid allumera la torche en l'honneur de la médecine et des médecins actifs dans la ville qui travaillent sans relâche pour sauver des vies et améliorer la qualité de vie de tous ses citoyens.

Eli Amir : Eli Amir (80 ans) est un écrivain et intellectuel de Jérusalem qui a souvent décrit l'expérience de l’aliya et de l’intégration en Israël. Ses livres, « Ahavat Shaoul » ou « Tarnegol Kaparot » constituent une voix unique de la culture israélienne et donnent une expression intense et colorée de la vie à Jérusalem et dans tout le pays dans les années cinquante et soixante avec une description du passé et des quartiers.

Eli Mizrahi : Eli Mizrahi représente l’une des zones uniques de la ville : le marché Mahane Yehouda. Il est à l’initiative du vent de renouveau qui souffle sur le marché. Ce restaurateur a œuvré en tant que président du comité des commerçants du marché. Ses cafés et restaurants y ont été les premiers en leur genre et il a travaillé d’arrache-pied pour maintenir le caractère authentique des lieux.

Eli Mizrahi

Eli Mizrahi

Amnon Chaachoua : Cet israélien âgé de 57 ans est un professeur de science informatique à l'Université hébraïque. Il est le fondateur de « Mobileye » qui aide à prévenir les accidents.

Dina Samta : Cette jeune fille de 19 ans est membre du « Beit Hinouh HaIvrim » et bénévole. Elle a émigré en Israël depuis l’inde et fait partie de la communauté des Bne Menashé. Sa cécité ne l’a jamais empêchée de faire du bénévolat et de contribuer à la société. Elle allumera la torche en l'honneur de son institution fondée en 1902 et qui a été la première institution établie pour les Juifs handicapés en Israël.

La Rabbanit Hanna Haknin : Cette érudite âgée de 71 ans dirige le collège d'études juives pour filles « Nishmat » dans le quartier de Pat à Jérusalem. Elle est une pionnière des séminaires rabbiniques pour les femmes et a formé beaucoup d’enseignantes.

Yéhoram Gaon : Yéhoram Gaon (78 ans) est un chanteur, acteur et homme de radio israélien, fils de l’une des plus anciennes familles de Jérusalem. Pendant une décennie, il a été membre bénévole du conseil municipal de Jérusalem.

Yaakov (Yaki) Hetz : Yaki Hetz a été combattant dans la brigade 66 pendant la guerre des six jours. Pendant la guerre de Kippour, il a combattu dans le Sinaï. Il a reçu le prix de la Défense d'Israël.

Miri Erental : Cette femme âgée de 67 ans a fondé avec son mari l’organisme « Zihron Menahem », à la mémoire de leur fils mort du cancer. Cette association vient en aide aux enfants atteints de cancer, soutient leurs familles et organise des camps de vacances pour les enfants malades.

Les Flambeaux de la diaspora seront allumés par :

Michael (Miki) Steindhert : Mr Steindhert (76) est un éminent philanthrope impliqué dans de nombreux projets en Israël et la communauté juive américaine. Il a créé le projet Birthright qui a fait connaitre Israël à 600 000 Juifs des quatre coins du monde.

Le Rav Moshe Haim (Marvin) Hayer : Cet homme âgé de 78 ans est le doyen et fondateur du centre Simon Wiesenthal et du Musée de la tolérance. L'objectif du Centre Wiesenthal est de protéger le peuple juif et de préserver la mémoire de l'Holocauste.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi