Israël: les Palestiniens appellent à une 3ème intifada le 15 septembre

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël: les Palestiniens appellent à une 3ème intifada le 15 septembre

Dans le contexte des efforts palestiniens pour contrecarrer la normalisation entre Israël et les États arabes, les Palestiniens ont annoncé dimanche la formation d'un groupe appelé le leadership national unifié de la résistance populaire.

Le groupe, composé de représentants de diverses factions palestiniennes, rappelle le leadership national unifié du soulèvement qui a opéré pendant la première Intifada, qui a éclaté en 1987.

La formation du groupe est considérée par certains Palestiniens comme un appel au lancement d'une nouvelle Intifada contre Israël.

«C'est le début de la troisième Intifada», a déclaré un responsable du Fatah au Jerusalem Post. «C'est la seule façon dont le monde nous écoutera. Nous voulons remettre la question palestinienne en tête de l'agenda mondial. »

Dimanche matin, le nouveau groupe a publié sa première déclaration. Il a appelé à une «lutte populaire globale qui ne prendra fin qu'après l'établissement d'un État palestinien indépendant avec Jérusalem pour capitale».

La déclaration a été diffusée à plusieurs reprises sur la chaîne de télévision officielle palestinienne de l'Autorité palestinienne - un signe que les dirigeants de l'Autorité palestinienne l'ont approuvée, même si elle se réfère à Israël comme «notre ennemi majeur» et promet que «la révolution et la résistance se poursuivront jusqu'à la victoire. . »

S'adressant à une réunion des dirigeants des factions palestiniennes à Beyrouth et à Ramallah la semaine dernière, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré: «Le moment est venu de former une direction de la résistance populaire pacifique

Le groupe a appelé les Palestiniens à considérer le 15 septembre - le jour où la cérémonie de signature des accords entre Israël et les Émirats arabes unis et Bahreïn doit avoir lieu - comme une journée de manifestations en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Ce jour-là, les Palestiniens hisseront des drapeaux palestiniens "pour exprimer leur refus de lever le drapeau de l'occupation, des meurtres et du racisme à Abu Dhabi et Manama", a déclaré le groupe dans son communiqué.

Il a également appelé les Palestiniens, les Arabes et les musulmans à manifester devant les ambassades des États-Unis, des Emirats Arabes Unis et de Bahreïn le même jour pour «dénoncer les accords honteux».

En outre, le groupe a déclaré le 18 septembre comme un «jour de deuil» au cours duquel des drapeaux noirs seront hissés sur les maisons et les bâtiments pour condamner les accords entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn.

Le même jour, les églises sonneront leurs cloches en deuil, et les sermons du vendredi dans les mosquées seront consacrés à parler de «la trahison de la question centrale des Arabes et des musulmans».

Un autre groupe palestinien, les Forces nationales et islamiques, une alliance de diverses factions palestiniennes, a également appelé à des manifestations généralisées le 15 septembre. Le groupe a appelé à organiser une manifestation à Ramallah lors de la cérémonie de signature à la Maison Blanche.

Le groupe s'est félicité de la création de la Direction nationale unifiée de la résistance populaire, a dénoncé les accords de normalisation comme des «accords de honte» et a accusé les Émirats arabes unis et Bahreïn de faire partie d'un «complot visant à saper la fermeté palestinienne et à liquider la question palestinienne».

Un haut responsable du Fatah, Azzam al-Ahmed, a accusé la Ligue arabe de «se trahir en permettant à l'administration américaine de la dominer».

La semaine dernière, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont refusé d'approuver un projet de résolution palestinien condamnant les EAU pour leur accord de normalisation avec Israël. Cette décision a été considérée comme un coup dur pour les Palestiniens.

Les Palestiniens ont des doutes quant à savoir si tous les pays arabes sont toujours attachés à l'Initiative de paix arabe de 2002, qui parle de normalisation entre le monde arabe et Israël après la création d'un État palestinien indépendant, a déclaré Ahmed.

Le Hamas a salué la création de la direction unifiée de la résistance populaire et a déclaré que cela ouvrirait la voie à la réalisation de l'unité parmi les Palestiniens.

La décision de former le nouveau groupe est venue en réponse aux accords de normalisation entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn, a déclaré Hussam Badran, un haut responsable du Hamas. Il s'est dit convaincu que la rue palestinienne serait en mesure de prendre des mesures «qui renverseraient la table face à tous ceux qui sont impliqués dans des projets visant à liquider la cause palestinienne».

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi