Israël : les femmes d'un polygame détenu en prison se révoltent

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
les femmes d'un polygame en prison se révoltent

Les femmes d'Abasha font appel: "S'il était bédouin, il n'y avait aucun problème avec ça"

Les épouses de Daniel Amash, ayant été condamné à une peine de prison de 26 ans pour avoir dirigé une secte polygame, contestent le fait qu'elles ne peuvent lui rendre visite  en prison. • "Même le Premier ministre empêche les visites qu'il reçoit"

Après avoir rejeté leur demande de visite à leur épouse, les femmes du "culte de Jérusalem" sont en train de se révolter  : "Depuis plus de 8 ans nous n'avons pas le droit de le voir, c'est  une torture

Les femmes Ambash ont fait appel à la Cour suprême pour lever l'interdiction de rencontrer en prison leur partenaire, Daniel Ambash.

Daniel Ambash vit avec six femmes. Il y a huit ans, la police a perquisitionné son domicile à Jérusalem, soupçonné de former et de diriger une secte polygame

ll a été condamné à 26 ans de prison pour divers chefs de sévices et de détention de femmes et d'enfants en esclavage.

Quatre épouses d'Ambash affirment que bien qu'Ambash ait reconnu que ces quatre personnes étaient "connues publiquement" en tant que sa famille.
Il s'agit du seul prisonnier du pays à qui le droit fondamental de rencontrer sa famille pendant huit ans est refusé.

Aderesh Ambash, une des épouses d'Ambash, ajoute: "Si Daniel était un Bédouin, il n'y aurait aucun problème à partager sa vie avec nous tous. - et de plus nous sommes également condamnées à ne pas pouvoir lui rendre visite en prison "

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi