Israël : les dessous du burger mystérieux

Actualités, Insolites, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : les dessous du burger mystérieux

Le hamburger le plus en vogue en Israël a une liste d'attente de deux mois - et c'est juste pour obtenir le numéro WhatsApp secret .

Vous avez bien lu, vous avez besoin d'un numéro de téléphone secret pour commander ce hamburger en Israël.

De nos jours, tout le monde travaille avec le visuel. Les plus belles photos possibles, sur papier glacé, bien entendu retouchées, s'étalent sur les tabloïds pour allécher les consommateurs et les pousser à l’achat. Pubs dans des magazines, sur les réseaux sociaux, elles rivalisent de couleurs, et dégoulinent de topping et de fromage fondu.

Un numéro whatsapp secret

Un numéro whatsapp secret

Tout le monde ? Et bien non. Un jeune israélien vivant à Tel Aviv casse le moule. Il se nomme lui-même "Le Professeur" (oui, oui, et il est presque aussi mystérieux que celui de votre série télévisée espagnole favorite). Il fait ses courses lui-même et prépare des hamburgers savoureux sur son grill, avec sa sauce barbecue maison et ses frites croustillantes. Il cuisine dans un lieu tenu secret et a déjà changé trois fois d’adresse. Il veut avoir la paix.

La liste d’attente est longue pour commander un de ses fameux burgers. Les clients reçoivent un message automatique signifiant que leur demande a bien été prise en compte. Et ils prennent leur mal en patience.

Le jeune chef d’entreprise explique que la municipalité tue les restaurants en les noyant sous les taxes. Poser une simple enseigne publicitaire coûte au bas mot 5000 shekel par an. Il dit qu’il est très difficile de gagner de l’argent avec un restaurant en Israël. Il ajoute être en accord avec la loi mais ne pas vouloir jouer le jeu de la société de consommation.

Le prix ? Ce n’est pas donné. 53 $ pour 2 burgers, des frites, livraison à domicile comprise. Mais le client en a pour son argent. Le mystère est entretenu jusqu’au bout et le clou du spectacle est le livreur, habillé en motard, certes, mais aussi masqué.

Et un livreur masqué

Et un livreur masqué

Quand le livreur arrive, les clients sont subitement atteints d’hystérie. Bon, c'est un peu normal, ils doivent mourir de faim. Ils se jettent sur la porte d’entrée pour récupérer leur commande mais aussi et surtout, faire un selfie avec le livreur masqué. Pour jouer le jeu jusqu’au bout et entretenir le mystère, ils sont invités à manger avec des gants en plastique, pour ne pas laisser d’empreintes digitales. Et chantent tout naturellement Bella Ciao, la bouche pleine.

Les restaurants s’interrogent sur cette popularité et appellent le jeune chef d’entreprise pour connaitre son secret. Il ne dira rien, même sous la torture, mais affirme ne pas craindre la concurrence. « Tout le monde a sa place. Je leur souhaite de sortir de ce qu’ils sont actuellement et de créer quelque chose de différent.

"Pourquoi ?", demande la journaliste. "Parce que comme cela, ils retrouveront le sourire".

Pour voir la vidéo, cliquez icihttps://www.facebook.com/watch/?v=2680043938737296

Source : VICE news Tonight

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi