Israël : Les assurances devront payer l'état pour réduire le déficit budgétaire

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
les accidentés de la route devront rembourser l'état afin de réduire le déficit budgetaire

Afin de réduire le déficit, le ministère des Finances obligera les compagnies d'assurance à transférer des milliards de shekels à l'État

L'État exigera un milliard de shekels l'année prochaine et quelques milliards de plus dans les années à venir dans le but de  réduire le déficit et seront présentées au début de la semaine prochaine. L'argent sera transféré à l'Institut national des assurances en remboursement des sommes versées aux assurés pour leurs blessures subies lors d'accidents de la route. Les mesures seront présentées au gouvernement dimanche.

L’argent sera transféré des sociétés d’assurance à l’Institut national d’assurance, à titre de remboursement des sommes versées aux titulaires de police d’assurance pour leurs blessures résultant d’un accident de la route. Les compagnies d’assurances seront tenues de verser à l’État rétroactivement 3 milliards de NIS pour les sommes versées aux assurés entre 2014 et 2018 par versements échelonnés.

Le premier versement de 1,1 milliard de NIS sera transféré dés l'année prochaine. En outre, les entreprises devront verser à l'État 400 millions de NIS par an à compter de 2020.

Les compagnies d'assurances sont prévenues qu'elles vont devoir contribuer à rembourser ces sommes afin réduire le déficit.

Ce qui implique, que les polices d'assurances ne pourront plus couvrir totalement les accidentés de la route, il est impératif que les assurés soient mis au courant au moment du renouvellement de leur contrat. En effet, le remboursement exigé par l'état afin de réduire le déficit budgétaire ne pourra être réalisé que sur les dépenses à venir.
C'est la première fois qu'un état demande aux assurances de payer sur les indemnités que devraient percevoir les accidentés de la route.

Hier soir, le procureur général Avichai Mendelblit a approuvé mercredi une autre initiative exceptionnelle visant à réduire le nombre de bureaux du gouvernement au cours d'un gouvernement de transition.

Mandelblit a déterminé que le niveau du déficit dépassait les considérations politiques et qu'il était donc possible de procéder à des réductions latérales, même pendant la période électorale.

Tags:
Coupes budgétaires
,

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi