Israël: le combat d'une jeune députée du Likoud pour devenir mère

Actualités, Alyah Story, Bien-être & Santé, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: le combat d'une jeune députée du Likoud pour devenir mère

Le parcours de Sharan Hashehel:  ce n'est qu'à l'issue de  4 ans de traitement qu'elle est devenue enfin mère pour la première fois : "C'est vraiment arrivé, ce n'est plus un rêve"

Après des années de traitements éprouvants et compliqués, la députée du Likoud tient enfin sa petite fille dans ses bras.

Ce furent quatre années avec des hauts et de bas, des espoirs brisés, quatre ans se terminant avec un bébé prénommé Yael.

Durant quatre ans, la députée Sharan Hashehel a espéré ce moment pour tenir sa petite fille dans ses bras. Il y a environ 9 mois, après quatre ans de traitements de fertilité, elle a reçu la nouvelle qu'elle voulait si désespérément entendre.

"Au début, nous n'y avons pas cru et avons essayé de réduire nos espoirs et de faire les tests", a -t-elle déclaré  "Jusqu'à ce que nous nous rendions compte ,oui, c'est arrivé, c'est vraiment arrivé, ce n'est pas un rêve,."."

Il y a un an, Sharan a décidé de nous raconter son histoire, une histoire sur les années où elle a vécu une sorte de double vie: dans la vie professionnelle ;  une députée jeune et énergique du Likoud et dans sa vie personnelle; un parcours exténuant pour essayer de tomber enceinte.

La route était particulièrement difficile.

Au-delà du bouleversement émotionnel qui accompagne chaque femme dans ce processus, elle a développé à la suite des traitements une série de problèmes de santé, tels que l'hypercoagulabilité et même l'ablation d'une tumeur découverte au cours du processus.

"Je pense que nous avons vécu cela au moins 9 fois, neuf fois où chaque fois vous pensez que vous êtes tombé enceinte", "Chaque fois vous priez, espérez et aspirez, et chaque fois vous êtes déçue, et à un moment ou à un autre, cela arrive."

Sa  grossesse, était définie comme à risque, du fait qu'elle s'est déroulée durant  la période corona mais ce n'est pas pour autant qu'elle se reposera.

Elle a été testée pour le virus trois fois, après que des collègues de la Knesset aient été testés positifs.

La semaine dernière, un instant après qu'elle ait voté en faveur de l'approbation de l'accord avec les Émirats arabes unis, le moment de la venue au monde de sa petite fille était aussi arrivé.

"Le personnel de l'hôpital de Ichilov, où j'ai accouché, l'a mise sur moi et elle n'a pas pleuré. Et je leur demande simplement:" Pourquoi ne pleure-t-elle pas? Pourquoi ne pleure-t-elle pas? "

Et ils commencent à la secouer et tout à coup elle se met à pleurer et je me mets à pleurer avec elle, par émotion, parce qu'après tant de choses ... c'est juste le cadeau le plus incroyable du monde », dit-elle avec enthousiasme.

Elle est maintenant chez elle, s'adaptant à une réalité qu'elle n'a fait qu'imaginer depuis si longtemps .

Pendant sa grossesse, elle s'est jointe à la lutte pour les femmes subissant des traitements de fertilité qui ont dû être suspendus pour cause d'épidémie.

"Cette attente longue, trop longue pour beaucoup d'entre elles a ruiné leur espoir de devenir mère à jamais."

"C'est comme leur dire vous ne pourrez pas suivre le traitement, car le délai imparti est dépassé et donc acceptez l'idée que vous ne  pourrez jamais donné naissance à un enfant.  C'est pourquoi j'ai également demandé une prolongation de délai pour le processus de traitement au ministre de la Santé ", a déclaré Sharan qui a reçu la réponse quelle souhaitait.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi