Israël: la vie d'une famille israélienne pas tout à fait comme les autres

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une famille israélienne Sharon et Ryan Korter

Sharon et Ryan Korter se sont rencontrés lors d'un voyage en Inde.
Lui est Israélien, kibboutznik,  il venait de terminer son armée.
Elle,elle est hollandaise et était fraîchement diplômée en criminologie.
Aujourd'hui  ils sont mariés, depuis près trente ans, et parents de trois enfants ,Milne, Yuval et Itamar.
ils dirigent ensemble l'entreprise qui est au centre de leur vie: " Barra"(bénédiction) un laboratoire , un centre de production d'herbes médicinales où ils gèrent également un centre d'accueil.

A la suite de notre rencontre nous avons décidés de venir en Israël après avoir obtenu mon diplôme en 1997 et avons créé  'Barra' le laboratoire, qui est progressivement devenue un centre avec de nombreux autres domaines telles que production d'essence naturelle, formation à la phytothérapie et centre d'accueil.

Sharon  53 ans, est originaire des Pays-Bas. "J'ai étudié la criminologie et à l'âge de 22 ans, après avoir terminé mes études, j'ai voyagé à travers le monde pendant un an. Je viens d'une culture différente et quand j'ai rencontré Ryan il avait 24 ans et ne savait toujours pas ce qu'il voulait apprendre"

"Nous vivions ensemble en Angleterre, j'ai trouvé du travail dans une prison pour jeunes, et en même temps nous avons découvert le pouvoir des plantes médicinales. Nous nous sommes mariés pendant nos études en Angleterre en 1993.
Nous sommes revenus au Kibboutz Ein HaShofet où nous avons démarré l'entreprise, et je suis tombée enceinte assez rapidement.

Nous avons trois enfants et tous les trois sont nés à la maison parce que c'est naturel et que c'est la coutume aux Pays-Bas. Il était clair pour moi qu'ils devaient naître de cette façon et cela s'est passé assez rapidement et en douceur avec une sage-femme.

Milne, 21 ans, diplômée de l'armée.
Ryan: "Milne aime beaucoup voyager, tous les 3 mois elle est à l'étranger, elle aime New York , elle y est depuis un bon moment, elle pense revenir. Elle travaille actuellement pour l'entreprise familiale Barra avec beaucoup d'énergie. Elle est comme un aimant et attire les bonnes énergies.
À 16 ans elle travaillait déjà en tant que serveuse et elle a cultivé le goût de la bonne chair. Elle aime dépenser son argent dans de bons restaurants, et c'est elle qui paie.
 

Yuval, 19 ans, sert dans l'armée israélienne.  "Yuval est calme, elle excelle à l'école et prend les études très au sérieux. En général, elle sait ce qu'elle veut. Elle rentre à la maison  le week-end et aime dormir tard. Elle est végétarienne depuis sa naissance et elle a une alimentation saine,  pour elle il est important de ne pas nuire aux animaux."

Sharon ajoute : "déjà bébé elle ne tolérait pas la viande. Chaque fois qu'elle en mangeait, elle vomissait."

Itamar, lui a 11 ans, il est élève en cinquième année.
Ryan: "Ce n'est pas toujours facile pour lui avec les deux grandes soeurs, mais il a beaucoup d'amis et il aime sortir et jouer au basket."

Ils vivent tous à Yokneam Colony dans la vallée de Jezreel, une maison de trois étages avec six chambres et un jardin où ils cultivent des fruits et légumes.

Ils ont également un chien Roxy, un grand berger belge.
"En plus il y a beaucoup d'oiseaux, nous avons eu les éperons et il y a les tiques de la chienne, et avec tout le monde nous vivons magnifiquement." ajoute Sharon

Comment vous soignez-vous ?
Sharon: "Bien sûr, nous avons un médecin de famille mais il ne nous connaît pas, pas même  les enfants, ils ne sont jamais allés chez lui. Nous n'y allons  généralement que si nous avons besoin d'un arrêt maladie.

Nos traitements sont fabriqués ici à la maison, généralement avec l'aide de plantes.
Bien sûr, en cas de maladie grave ou de fracture, comme cela est arrivé à Itamar à deux reprises, nous avons un accès au traitement médical classique mais les enfants sont en bonne santé et ont les connaissances nécessaires pour prendre soin d'eux-mêmes"

Ryan: "Je n'ai pas grandi avec des herbes médicinales et il m'a fallu un certain temps pour me convaincre que cela fonctionnait vraiment. Notre expérience, notre connaissance nous ont construit autour de cette médecine.
Dans de nombreux cas, vous pouvez vous soigner seuls Mes enfants jusqu'à présent n'ont jamais reçu d'antibiotiques. Nous avons vu à quel point le corps est fort lorsqu'il est traité de manière naturelle. "

Sharon: "Itamar a 11 ans et il sait déjà qu'il peut prendre de Achinia quand il a mal à la gorge, ou Arnica quand sa main lui fait mal. Il connaît les noms des plantes ou des formules et sait quand il en a besoin."

Que mangez-vous à la maison?
Ryan: "Nous sommes tous végétarien, et Sharon cuisine, moi je n'ai pas trop appris."

Sharon: "Tous nos enfants ont grandi dans une maison végétarienne. Nous sommes végétariens depuis trente ans et avons une grande conscience de ce que nous mangeons."
"Je peux manger de la viande, c'est possible, mais à l'extérieur de la maison. Pendant la semaine, je cuisine des repas rapides, nous cultivons une grande partie des légumes biologiques, donc je prépare une variété de plats."

Ryan: "Sharon cuisine des plats du monde entier. mais elle ne m'empêche pas de manger à l'extérieur si l'envie me prend de manger autre chose comme de la viande ou du poisson"

Et la répartition du travail?
Ryan: "Sharon cuisine et moi je nettoie.
Nous avons aussi une cuisine à l'extérieur, et les filles viennent nous donner un coup de main le vendredi. Nous avons une aide ménagère donc je ne nettoie pas trop.

Je m'occupe aussi de la préparation de rafraîchissements pour l'équipe de basket-ball d'Itamar notre fils de 11 ans. Nous voyageons beaucoup à l'étranger et Sharon est une bombe pour faire les itinéraires à travers le monde  "

Les corvées ?
Les enfants aident.Une de nos filles a un appartement séparé et il est de sa responsabilité de le nettoyer et d'en prendre soin", explique Sharon.

"La femme de ménage n'y arrive pas. De plus, les filles sont bien éduquées pour ranger le désordre laissé après le dîner familial du vendredi. Il nous a fallu un certain temps pour y arriver mais on y est arrivé. Nos filles ne sont pas des enfants gâtés."

Ryan: "Yuval est bonne en mathématiques et elle aide son frère et aide à faire sortir la chienne. Il est important pour nous qu'ils s'entraident.

: Sharon - "Tout le monde est impliqué parce que c'est une grande maison."

Et vos loisirs?

Sharon: "J'adore le yoga et travailler dans le jardin, mais mon travail c'est vraiment un passe-temps car il comporte de nombreux aspects: apprendre à connaître de nouvelles plantes, comprendre leurs qualités, les connaître énergétiquement, leur caractère et leur personnalité. La frontière est donc très fine entre mon passe-temps et mon travail.

Ryan: "J'aime les choses simples. Me promener au bord du ruisseau, le dîner du vendredi, rendre visite à des amis. Les filles adorent aller au café, voyager à l'étranger, toutes les deux ont l'âge de voyager sans nous. Le hobby principal d'Itamar est le basket-ball, Yuval c'était la  gymnastique pendant longtemps, et Milan aime cuisiner . "

Les valeurs clés à la maison?

Sharon: "La tolérance pour les autres idées. La vérité a de nombreux aspects et la tolérance est le chemin pour trouver la paix."
"Il est important pour nous de leur faire comprendre que peut-être ils ne feront pas de grandes choses, mais d'essayer de comprendre les choses et reconnaître la valeur de chaque chose .

Ryan: "Il est important pour nous de leur transmettre nos valeurs et surtout que nous avons confiance en eux, qu'ils ne sentent pas obligé de choisir le même métier que nous. Nous respectons tout ce qu'ils choisissent et nous leur accordons notre soutien et notre confiance. Nous n'attendons pas de scores élevés, personnellement je ne les motive pas, ni ne les pousse"

"Il est plus important pour moi d'essayer, de savoir quand abandonner et quand continuer, en d'autres termes respecter ses limites et de comprendre que la vie est pleine de couleurs et d'en profiter. Et aussi essayer de ne pas juger l'autre autant que possible."

Limiter le temps d'écran ?

Ryan: "Oui bien sûr.. Itamar a à la fois un mobile et une tablette et ils s'en lasse assez vite, il ne reste généralement pas assis pendant de nombreuses heures, mais il est assez difficile pour un enfant de se limiter."
Sharon: "Nous avons également essayé de limiter les filles dans le passé, la plupart du temps elles réussissent ,mais comme pour tout le monde, c'est un combat."

Qu'y a-t-il dans le panier des culpabilités ?

Sharon: "Les choses habituelles. Nous n'avons pas le temps que nous aimerions avoir pour comprendre nos enfants plus profondément et écouter davantage chacun, mais je ne pense pas que la culpabilité soit l'une des choses qui nous caractérisent."

Ryan: "Quand les enfants étaient jeunes, j'étais à la maison avec eux pendant deux ans. Ils traînaient avec moi dans l'entreprise, nous jouions avec eux pendant des heures. Maintenant que nous sommes tous occupés, nous savons comment  nous arrêter quand nous sentons que nous nous  perdons de vue .
Alors nous prenons le temps avec eux le matin. Cela n'aide personne à se sentir coupable. Je me souviens que ce n'était pas facile au début de la création de l'entreprise et les enfants me voyaient dans toutes sortes d'humeurs mais d'un autre côté, je pensais que c'était bien qu'ils pouvaient voir leurs parents tels qu'ils sont, sans masques donc je ne me sentais pas coupable. "

Sharon - "Au début, nous avions un laboratoire puis nous avons commencé une entreprise.
De là, un long processus a commencé au cours duquel l'entreprise a grandi et d'un autre côté  nous n'avions presque pas d'argent pour quoi que ce soit.

Ce qui n'est plus le cas ces dernières années, où l'entreprise compte environ 100 employés et est considérée comme une entreprise rentable. Les résultats sur le plan personnel et notre niveau de vie aujourd'hui sont évidemment supérieurs à la moyenne du pays. "

Mais où va l'argent ?
Sharon "pour la maison et tout ce qui va avec. Nous avons acheté la maison à un âge relativement avancé et nous la payons toujours, et le reste des dépenses va aux enfants qui reçoivent tout ce dont ils ont besoin et également au service des autres comme des dons. "

La meilleure décision que vous avez prise?
Sharon: "Il y a une dizaine d'années, nous avons présenté un partenaire qui est aujourd'hui le PDG de l'entreprise. Je le connaissais en tant que patient et nous sommes devenus amis. Il venait d'un milieu de management et nous lui avons proposé de nous rejoindre en tant que manager ce qui nous a permis de nous investir dans les domaines dans lesquels nous sommes bons. Ce fut l'une des meilleures décisions que nous avons prises car nous sommes devenus une entreprise professionnelle et nous avons réussi financièrement. "

 

Quelles sont les limites les zones à ne pas franchir ?
Sharon: "C'est une maison végétarienne et si l'un des enfants ou mon mari ramène de la viande à la maison,  ils devront désinfecter la maison."

Ryan: "Nous les arrêtons lorsqu'ils nous les entendons manquer de respect vis à vis d'une culture de quelqu'un d'autre ou lorsqu'ils jugent les autres.

Ryan: "Si je suis en colère, je peux m'excuser." 

Itamar ajoute: "Ils m'arrêtent quand je maudis."

Qu'est ce qui vous énerve ?
Sharon: "Si vous demandez et qu'ils n'écoutent pas, ça devient  agaçant à la troisième ou quatrième fois. Mais aussi le manque de respect et d'impudence sont agaçants, mais les enfants ont appris nos limites et ne les franchissent généralement pas."

Comment se passe la fin de semaine?
Ryan: "Vendredi soir avec des amis ou simplement en famille, samedi nous allons rendre visite aux grands-parents au kibboutz."

Sharon: "Un grand dîner le vendredi est une tradition pour nous depuis la naissance des enfants. C'est le seul repas de la semaine où nous devons manger ensemble, parce que pendant la semaine, chacun a ses propres horaires et ses occupations"

Le moment préféré de la semaine?

Sharon: "J'adore les heures du matin, ce sont de bonnes heures à tous égards pour pratiquer le yoga et aussi pour le travail.

 

Ryan: "J'aime aussi beaucoup le matin. Je me couche relativement tôt avec un bon livre au lit, et me lève à quatre heures et demie ou cinq heures du matin, fais une promenade avec la chienne"

Qualité de vie ? Sharon: "Être à la maison ensemble, essayer chaque jour autant que possible de trouver un moment où l'on peut se rassembler, c'est un bon moyen pour réduire le stress."

Agréables souvenirs de famille?

Sharon: "Les voyages à l'étranger, principalement parce que c'est un moment où l'on oublie tout le reste, se concentrer sur soi et se détendre. Quand Millen était dans l'armée, nous étions en Écosse et elle est quand même venue avec nous. Nous avons visité les lacs et rencontré des amis c'était des vacances différentes. Lors d'un autre voyage, nous étions en Italie et nous étions dans une caravane. Ces voyages à l'étranger nous détournent de la vie quotidienne et c'est un moment de calme qui fait du bien à tous. "

Ryan: «Nous aimons vraiment être à l'étranger, nous voyageons généralement trois fois par an,  partout dans le monde et aussi dans des endroits un peu plus difficiles comme l'Inde. Il est important pour nous que les enfants voient des endroits, nous aimons vraiment voyager avec eux et nous apprécions de rentrer à la maison. "

Comment la période Corona vous a-t-elle affecté?

Sharon: "'Barra' n'a jamais fermé parce que c'est une entreprise vitale. Nous avons continué à travailler dans une configuration légèrement différente. Cette période a réduit la charge de travail quotidienne, moins de réunions et, d'autre part, ont a dû trouver des solutions. '

"Pour moi, c'était un moment calme et créatif. Nous avons fait des choses pour lesquelles nous n'avions pas trouvé le temps avant la Corona, nous avons planifier le temps pour les réaliser nous avons enfin  trouver le temps de les faire. C'est un moment intéressant et nous ne savons pas où cela nous mènera."

Source mako.co.il

Claudine Douillet

 

 

 

 

 

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi