Israël: la vérité sur l'exclusion des femmes sur un vol Arkia

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La vérité derrière "l'exclusion des femmes" sur le vol Arkia

Le mensonge de Zvika Kraus sur la prétendue exclusion de sa femme sur un vol Arkia

Zvika Kraus dans un message furieux, a écrit que son épouse avait été interdite de prendre place dans le cockpit à cause de ses vêtements: "Le vol s'est passé sans elle"a-t-il écrit indigné.
Mais la vérité est toute autre

Des centaines de commentaires, ont accompagnés ce message inquiétant de Zvika Krauss samedi dernier, affirmant que sa femme n'avait pas pu monter à  bord du vol d'Arkia parce qu'elle portait des vêtements ne correspondant pas aux coutumes des femmes religieuses, pas suffisamment couverte.

Dans un message qui a agité le réseau, Zvika Kraus a été scandalisé que "Kosher Mehadrin" ce groupe se rendant à Tel-Aviv, sans sa femme car pas vêtue de façon pudique.
Il convient de noter que  Zvika Kraus n’a pas écrit que le pilote l'avait refusée, mais il a fait  une allusion de façon flagrante.

Zvika Krauss a déclaré que sa femme, Gabi, avait acheté un billet d’avion de la compagnie Arkia en dernière minute afin de l'accompagner mais, lorsqu’elle est arrivée à l'aéroport on lui a dit qu’il ne lui restait plus de places disponibles
"mais qu'elle pouvait être assise dans le cockpit".
Mais il y avait aussi une condition préalable à cela  "Le pilote principal étant religieux et soucieux de la préservation de la pudeur de ses passagers par conséquent les tenues doivent être en accord avec ce précepte il ne peut pas accepter une personne chaussant des sandales ouvertes et portant une robe à demi-manche "  à écrit Zviak Krauss dans son post sur facebook 

Finalement, Zvika Krauss a laissé sa femme derrière lui en priant pour qu'une aide céleste lui accorde une place dans un prochain vol...

Zvika Kraus a joint une photo de sa femme, demandant si elle était correctement habillée ?Comme on pouvait s'y attendre, le post a suscité de nombreuses réactions. "L’Iran est là", ont écrit certains ,d’autres ont appelé à Arkia pour protester "Nous sommes pas devenus un pays obscurs", a écrit l'un des surfeurs.

Mais la  vérité est bien différente .
Certes, le pilote est religieux, mais n’est ni juif ni ultra-orthodoxe.
Des centaines de commentaires et d'allégations contre la religion et la prise de contrôle des ultra-orthodoxes se sont avérés être un véritable coup de grâce.

Un examen a révélé que l'une des raisons pour lesquelles la passagère avait été prié de porter un pantalon plutôt que de se vêtir d'une robe pour prendre place dans  le cockpit était que le siège nécessitait de s'asseoir jambes écartées.

Cela aurait pu causer un malaise au même pilote religieux et en fait, à la passagère elle-même.

En outre, il existe un code vestimentaire à l'entrée du cockpit, notamment d'avoir des chaussures fermées, ont déclaré des responsables de Arkia.

"Arkia respecte tous ses passagers, employés et pilotes, y compris les hommes laïques, hommes et femmes, ultra-orthodoxes et autres."

"Pour le fond de cette histoire , en fait  il s'agit de la mère d'un employé d'EL AL qui peut donc voler gratuitement  même sur un vol complet c'est pour cela que les pilotes lui ont permis de s'asseoir dans le  cockpit.
Mais, cette autorisation est soumise à un protocole de la compagnie en matière de tenue vestimentaire et de règles appropriées établies par les compagnies aériennes du monde entier.

Il est souhaitable que quiconque s’attende à respecter sa demande de vol dans Cockpit se comporte de manière respectable et ne diffamera personne qui a tenté d’aider, sans distinction de religion, de race ou de sexe. "

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi