Israël: la Judée-Samarie, un Etat indépendant?

Actualités, Alyah Story, Insolites, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: la Judée-Samarie, un Etat indépendant?

Dans le dossier d’inscription du ministère de l’Education pour la maternelle et le CP, on demande le pays d’origine des parents. Jusqu’ici pas de surprise. Seulement, dans la liste présentée, entre Trinidad Tobago et la Yougoslavie, les parents ont été stupéfaits de découvrir… la Judée- Samarie.

Le Ministère de l'Education, dirigé par le ministre de l'Education et Président du parti Jewish Home, Naftali Bennett, croit-il réellement qu'il existe un état appelé "Judée-Samarie"?

Les parents israéliens doivent actuellement commencer les inscriptions de leurs enfants à la maternelle et au cours préparatoire pour l'année prochaine. Lors de la procédure effectuée par le biais du site Web, les résidents du Conseil régional de Misgav ont été surpris de constater que dans la case  «pays de naissance» du parent, au côté d’options diverses et exotiques comme Trinidad Tobago, le Japon et l'Australie, on trouvait aussi la Judée et la Samarie.

LA liste

LA liste

« Incroyable », a déclaré une mère. « A l’heure où l’antisémitisme du monde nous attaque, il est impossible de considérer la Judée-Samarie comme un pays distinct. Ce n’est pas une question de politique mais de savoir comment nous serons présentés plus tard dans le monde et je ne suis pas disposée à ce que ceci apparaisse".

Après enquête, il s’est avéré que la société qui exploite l’inscription avait utilisé la liste de la brochure pour les maternelles de l'année 2016 – 2017 du ministère de l’Education lui-même et qu’il n’était pas question de problème technique. La liste, qui figure dans le document officiel du ministère de l'Education, désigne la Judée-Samarie "comme un pays, portant le numéro 910".

Le conseil régional de Misgav a d’abord cru qu’il était question « d’une erreur dans le logiciel de la société » mais il est apparu que la source de l’erreur provenait du ministère de l’Education.

Selon les responsables du Ministère de l'éducation, les documents se basent sur les données du ministère de l'Intérieur.

Source : mako.co.il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi