Israël : la barrière de sécurité pour contrer les attaques maritimes du Hamas

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Hommes-grenouilles Hamas

En vue des potentielles attaques maritimes du Hamas, Israël construit une barrière de sécurité maritime.

Le Hamas a considérablement développé son unité de commando naval au cours de ces dernières années. Selon les services de renseignements israéliens, l’Organisation terroriste compte plus de 1 500 hommes-grenouilles ; ils sont considérés comme l’élite de l’armée du Hamas. En vue des prochaines attaques maritimes et des infiltrations du Hamas contre l’État hébreu, le gouvernement israélien a commencé à construire une barrière de sécurité sous-marine depuis deux mois.

La décision de construire une barrière de sécurité maritime a été prise durant la guerre Bordure protectrice en 2014. Cinq terroristes avaient tenté de s’infiltrer dans le kibboutz Zikim, par voie maritime. Armés d'armes automatiques, des grenades à fragmentation et plusieurs types de dispositifs explosifs, ils avaient été tués par l'armée israélienne.

Le ministère de la Défense a révélé les premières images du chantier à la frontière de la bande de Gaza, près de la plage de Zikim. Un chantier qui avance à vitesse grand V.

La barrière de sécurité sera d'une hauteur de six mètres. Elle devrait empêcher pratiquement toutes tentatives d'infiltration de terroristes en Israël.

La barrière de sécurité sera d'une hauteur de six mètres. Elle devrait empêcher pratiquement toutes tentatives d'infiltration de terroristes en Israël.

« La construction de la barrière autour de la bande de Gaza progresse à un rythme rapide et impressionnant. Nous continuons à travailler intensément pour construire des obstacles terrestres et maritimes autour de Gaza. Chaque jour, nos capacités de lutte contre le terrorisme se renforcent ", s’est réjoui le ministre de la Défense, Avigdor Liberman.

La barrière de sécurité sera composée de plusieurs éléments. Un niveau sous-marin surmonté d’une couche de pierre et une clôture de barbelés le long de la crête. Toute la barricade elle-même sera entourée d'une barrière fortifiée, d’une hauteur de six mètres.

La structure a été ajoutée au mur souterrain situé à des dizaines de mètres de profondeur à 65 km de la frontière avec Gaza.

Jusqu'à présent, environ 20 km du mur souterrain ont été construits. La construction de la barrière devrait être terminée dans six mois environ.

Une fois achevée, la barrière de sécurité empêchera pratiquement toutes tentatives d'infiltration de terroristes en Israël, a précisé Avigdor Liberman. La barrière est conçue pour résister à des conditions de mer extrêmes.

Afin de se protéger contre toute attaque maritime, Israël construit une barrière de sécurité.

Afin de se protéger contre toute attaque maritime, Israël construit une barrière de sécurité.

 

En plus de la barrière maritime, l’armée israélienne a déployé un système permettant de détecter et de prévenir les tentatives d’infiltration de plongeurs de la Bande de Gaza.

Au cours de ces quatre dernières années, les forces navales de Tsahal ont dû être déployées une dizaine de fois après avoir identifié de multiples tentatives d’infiltration.

En février dernier, un officier de la Marine israélienne avait prévenu des potentiels dangers maritimes. Le Hamas se tourne dorénavant vers la mer pour mener des attaques contre les troupes de Tsahal et des civils israéliens. « Le Hamas voit un potentiel dans la mer comme ils ont vu le potentiel dans leurs tunnels. »

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi