Israël: Jésus à l'honneur dans un jardin d'enfants juif orthodoxe

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : du christianisme dans un jardin d'enfants juif orthodoxe

Une mère découvre qu’une non-juive employée dans la maternelle orthodoxe de sa fille diffuse des croyances chrétiennes.

Une mère de Maaleh Adumim affirme que les croyances religieuses non juives sont répandues dans une école maternelle religieuse dans sa ville natale et que les administrateurs ne font rien pour l'arrêter.

Efrat Levy a été interviewée au sujet de la maternelle et de l'effet que cela avait sur sa fille.

Les soupçons de Levy ont d'abord été soulevés lorsque sa petite fille a commencé à répéter des slogans qui ne correspondaient pas à l'environnement religieux dans lequel elle était élevée.

Certains des commentaires avaient un contenu explicitement chrétien: «Jésus est Dieu», «Jésus est le Messie», et ainsi de suite.

Levy a cherché les sources possibles de cette influence non juive sur sa fille et a finalement découvert qu'une jeune fille chrétienne était employée dans cette même maternelle juive pourtant ostensiblement religieuse, et avait répandu les croyances non juives qu'elle avait apprises à la maison.

«Je n'ai pas envoyé ma fille dans un jardin d'enfants religieux pour qu'elle rentre à la maison en parlant de Jésus», a déclaré Levy.

des idées chrétiennes dans un jardin d'enfants juif orthodoxe

des idées chrétiennes dans un jardin d'enfants juif orthodoxe

Mais, selon la mère, les administrateurs et les fonctionnaires municipaux ont refusé d'intervenir, disant qu'ils étaient incapables de vérifier l'origine religieuse des étudiants et étaient obligés d'accepter tout stagiaire, indépendamment de ses antécédents.

Lorsqu'elle a alerté d'autres parents d'enfants du jardin d'enfants sur sa découverte via le groupe Whatsapp de l'école, Levy a été rapidement retirée du groupe.

Levy n’a pas eu d’autre choix que de retirer sa fille de l'école. Actuellement, elle reste à la maison avec elle, luttant pour trouver une autre école disposée à l'accepter en milieu d'année.

Levy prétend que d'autres parents ont exprimé des inquiétudes sur les idées religieuses chrétiennes qui sont transmise à leurs enfants par l'étudiante non-juive, mais que, par peur des représailles du système éducatif, ils ont gardé le silence.

La ville de Maaleh Adumim a refusé de commenter l'histoire.

Source: Arutz 7

Vos réactions

  1. apz82@orange.fr'salomon

    c’est bien surprenant,mais de toute façon Jésus était juif, et qu’ on le veuille ou non, les rabbins ont une lourde responsabilité en évitant ce sujet, pire ils délaissent l’étude des prophètes qui a été donnée par Hachem. Dans Esaïe, Zacharie, Joël, Michée, Daniel, le livre des psaumes. Dans les synagogues les rabbins ne lisent jamais le chapitre 53 du livre d’Esaïe, quand sera t-il quand ils se retrouveront devant le tribunal d’HACHEM ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi