Israël: jardin d'enfants de fortune dans une maison délabrée, vidéo

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Graves négligences dans un jardin d'enfants de fortune à Elad

Vingt enfants, une assistante maternelle, zéro jeux et zéro aliments nutritifs: Une activiste sociale a filmé ce jardin d'enfant qui fonctionne à Elad, constatant une négligence sévère pour des nourrissons et des tout-petits.

La vidéo a été transmise aux autorités et aux parents, dont certains n'étaient pas du tout ravis de prendre connaissance de la situation , jusqu'à aller menacer Malka "Avez-vous consulté un rabbin avant de supprimer les moyens de subsistance d'une personne? L'enfer vous attend"lui dit-on.

Dans un jardin de fortune dans une maison privée à Elad, il y a 20 tout-petits, de six mois à quatre  ans et une unique assistante maternelle.
.
Hier (lundi), Malka est arrivée, elle  enregistre régulièrement des cas d'abus et de négligence dans les jardins d'enfants partout en Israël et transmet les vidéos aux autorités.  Dans ce  jardin d'enfants, elle a trouvé des câbles dangereux, des enfants laissés attachés dans une charrette et une pénurie extrême de jeux pour enfants.

Les enfants mangent surtout du pain avec du ketchup ou du chocolat. Il n'y a pas de fruits ni de légumes", ajoute Malka "Et la façon dont ils mangent - pas de tables et ni de chaises. Ils ont mangé pendant que je changeais les couches d'autres enfants sur une table - ils se sont tenus autour de moi pendant qu'ils mangeaient. Aucune hygiène "

Le jardin d'enfants, comme en témoignent les vidéos, ne signale aucun abus ou violence d'aucune sorte - mais beaucoup de négligencesC'est le genre de négligence qui nuit au développement moteur et cérébral, et les dommages causés ne peuvent pas toujours être réparés plus tard dans la vie des enfants.

La vidéo de quatre heures a pu être prise après que Malka a été acceptée pour travailler dans le jardin sous une fausse identité, l'enregistrement a été transmis  à une militante sociale de la ville, qui a mis au courant les autorités de protection sociale.

Lorsque Malka  a appelé pour informer les parents de ce qui se passait, tout le monde ne l'a pas comprise. "Tu as demandé les autorisations avant de faire ce que tu as fais?", Se demande l'un des pères. "N'êtes-vous pas en train de priver une personne de ses moyens de subsistance en faisant cela. Honte à vous. L'enfer vous attend."

"Il y a pas mal de cas de négligence à travers le pays", explique l'avocat Vered Windman, directeur exécutif du Child Peace Council. «Il ne s'agit pas d'un cas unique ou d'une séquence de cas, car l'État ne sait même pas où se trouvent tous ces jardins d'enfants créés un peu partout sans être déclarés"

La loi sur la surveillance ne sera pleinement mise en œuvre que dans sept ans - sept ans, ce qui signifie que des centaines de milliers d'enfants continueront de grandir sans que personne ne sache vraiment ce qui se passe. Pendant ce temps, le jardin continue de bien fonctionner.

Vos réactions

  1. gaulauthi@free.fr'gilles

    Merci beaucoup pour cet article ! Ton blog ​[1.alliancefr m’apporte toujours de super conseils​ ! J’ai aussi suivi ce programme qui permet d’être informé de ce qui se passe en israel au sujet de faits invraisemblables sur des enfants rapidement et sans effort

    https://bit.ly/38lYXmB
    merci et à bientôt pour d’autres articles

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi