Israël: l'agence gouvernementale de publicité cesse de censurer les femmes orthodoxes

Actualités, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : l'agence gouvernementale de publicité cesse de censurer les femmes orthodoxes

L'agence annonce un changement à la suite des protestations de militantes féministes déplorant l'exclusion totale des femmes des images publiques, y compris celle d'une table de Shabbat qui n'inclut que les hommes; «L'exclusion des femmes de la sphère publique est inacceptable».

L'Agence gouvernementale de la publicité (Lapam) a annoncé dimanche qu'elle cesserait de censurer les femmes dans ses publications destinées au secteur haredi (juif orthodoxe) à la suite des protestations de groupes féministes.

En décembre 2017, le ministère de l'Égalité sociale a lancé une base de données photographique israélienne qui visait à représenter tous les secteurs de la société dans les publications gouvernementales. La base de données présentait des images de familles israéliennes par secteur juif, arabe et druze.

Cependant, comme l'a rapporté Ynet, les photos du secteur haredi ne comportaient aucune femme. Les images d'une table de Shabbat, par exemple, excluent complètement les femmes, y compris les mères ou les sœurs.

La couverture du catalogue Ikea Israël 2017 n'affiche pas de femme

La couverture du catalogue Ikea Israël 2017 n'affiche pas de femme

Immédiatement après la publication, le ministère de l'Égalité sociale a annoncé que les images du secteur haredi seraient modifiées pour inclure les femmes.

En outre, des militantes féministes se sont tournées vers la vice-procureur générale Dina Silber et le directeur de l'Agence de publicité gouvernementale, exigeant la fin de l'exclusion des femmes des publications gouvernementales. Après des discussions sur le sujet, le directeur de l'agence a annoncé la nouvelle politique.

"L'Agence gouvernementale de la publicité et le ministère de la Justice conviennent que l'exclusion des femmes de la sphère publique est un phénomène grave et inacceptable, et que les femmes ne devraient pas être exclues de la publicité gouvernementale pour la population haredi", pouvait-on lires dans une déclaration publiée par l'agence.

"En tant que tel, Lapam n'apportera pas d'ajustements aux publications destinées au secteur haredi qui usent de discrimination entre les femmes et les hommes, et si les médias refusent de publier la publicité, la publication ne sera pas diffusée par cette source".

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi