Israël: ISIS revendique les frappes dans le sud du pays

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Une branche de l'Etat islamique dans le Sinaï égyptien aurait revendiqué la responsabilité du tir des roquettes depuis l'Egypte vers Israël, mercredi soir.

Selon des informations diffusées jeudi dans les médias gazouis, la branche du Sinaï de l'Etat islamique est responsable du lancer de missiles à Eilat, la ville la plus au sud d'Israël.

A 22h54, une alerte de roquettes Code Rouge a retenti dans la ville, suivie d'une deuxième sirène une minute plus tard.

Quatre projectiles ont été tirés dans le sud d'Israël et trois ont été interceptés par le système de défense antimissile « Dôme de Fer », selon le commandement Sud du Tsahal.

Le missile qui n'a pas été intercepté a frappé un territoire ouvert près de la ville. Des fragments des roquettes interceptées ont été découverts dans une piscine dans la ville.

Les médias de Gaza ont indiqué que le groupe terroriste avait tiré sept roquettes.

Aucune blessure ou dommage n'a été signalé. Au moins quatre personnes choquées ont été traitées à l'hôpital d'Eilat.

ISIS

ISIS

Le Dôme de Fer n'a pas intercepté de roquettes dirigées vers Eilat depuis 2014, lors de la dernière guerre avec le Hamas dans la Bande de Gaza, l'Opération Barrière protectrice.

La police d'Eilat a indiqué qu'aucun des missiles n’était tombé dans les limites de la ville et a demandé aux résidents de signaler immédiatement tous les événements suspects et / ou objets trouvés.

L'incident est survenu quelques heures après le tir d'un mortier dans les hauteurs du Golan, près de la frontière syrienne.

Les FDI ont rapporté que le mortier était la conséquence des combats au sein de la Syrie, et qu'en réponse, les FDI ont frappé une cible dans le nord du Golan syrien et confirmé leur acte.

Ces retombées ne sont pas inhabituelles, et les FDI y répondent généralement, même si cela aurait pu être accidentel, dans des attaques contre les positions de l'armée syrienne.

Source : Ynet - Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi