Israël: un dispositif d'IRM révolutionnaire pour les bébés prématurés

Actualités, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un dispositif d'IRM révolutionnaire pour les bébés prématurés

Début novembre 2017, une équipe de télévision israélienne était présente à l'unité de soins intensifs néonataux (USIN) du Centre Médical Shaare Zedek de Jérusalem. Les parents d'un bébé prématuré se tenaient près du système IRM néonatal Embrace dans lequel le cerveau de leur enfant était en train d'être examiné.

À leurs côtés, des infirmières, des médecins et Uri Rapoport, l'inventeur d'Embrace, la première machine d'IRM au monde conçue spécialement pour l'USIN.

«C'était la toute première fois que les parents et le personnel pouvaient se tenir autour d'une machine d'IRM sans aucune restriction. Je n'oublierai jamais l'émotion de la mère lorsqu'elle m'a serré dans ses bras », a déclaré Uri Rapoport, fondateur, président et PDG de la société israélienne Aspect Imaging.

Les IRM des nouveau-nés prématurés peuvent identifier toute lésion cérébrale susceptible d'affecter leur développement et faire remarquer aux parents qu'ils ont besoin d'une intervention précoce. Cependant, il est difficile de transporter des prématurés fragiles dans la salle d'IRM et d'obtenir un scan précis.

Embrace a été conçu pour résoudre ces problèmes. Approuvé par la FDA pour les États-Unis en juillet 2017 et par le CE pour l'Europe en octobre, le système produit des images diagnostiques de qualité clinique des nouveau-nés sans les déplacer de l'unité de soins intensifs.

"L'IRM est l'outil de diagnostic ultime pour détecter les problèmes dans les tissus mous du corps humain, mais de la manière dont il est utilisé aujourd'hui, c'est un dispositif compliqué, bruyant, dangereux et coûteux", explique M. Rapoport.

«Notre plate-forme technologique d'IRM à aimant permanent auto-blindé élimine la complexité et le danger, de sorte que le personnel médical peut l'utiliser aussi souvent et aussi facilement qu'il utiliserait une jauge de pression artérielle ou un thermomètre.

Une étude clinique effectuée à l’hopital Shaare Zedek compare Embrace à l'actuel «gold standard», une machine d'IRM de Siemens.

L'unité Embrace à l'USIN au Centre Médical Shaare Zedek, Jérusalem. Photo gracieuseté d'Aspect Imaging

L'unité Embrace à l'USIN au Centre Médical Shaare Zedek, Jérusalem. Photo gracieuseté d'Aspect Imaging

Le Dr Francis Mimouni, néonatologiste en chef de l'hôpital, a expliqué qu'Embrace est «un instrument révolutionnaire qui nous aidera sans aucun doute à mieux comprendre le mécanisme des lésions cérébrales chez les prématurés et à élaborer les meilleures stratégies pour prévenir de telles blessures. "

Silencieux et sûr

Embrace fonctionne sans les sons effrayants des machines d'IRM habituelles. Il est auto-protégé des ondes radiofréquences et émet un champ magnétique externe de très bas niveau, ce qui permet au personnel et aux parents d'être présents.

"Le personnel médical peut même utiliser un téléphone portable juste à côté d'Embrace", dit Rapoport.

Le nourrisson est emmailloté pour réduire ses mouvements et permettre aux tubes et aux sondes de surveillance de rester en place. Le lit de type incubateur intégré permet le contrôle continu de la température et la surveillance des paramètres vitaux.

Aspect Imaging a signé des accords de distribution en Europe et avec Natus Medical en Amérique du Nord. Des commandes sont venues de plusieurs hôpitaux américains et d'un centre du cerveau pour les bébés prématurés en Europe.

"Maintenant, nous négocions des accords avec la Chine, où 160 millions de nouveaux bébés naissent chaque année. Et ce n'est que le début », explique Rapoport, un expert en technologie des aimants permanents qui a lancé la société privée dans son garage et supervise désormais 86 employés de Hevel Modi'in.

Quand on veut, on peut

Le développement du système d'IRM Embrace a pris environ 10 ans.

«C'est une innovation difficile, mais dans le domaine de la technologie, s’il existe un besoin, nous trouverons une solution», explique Rapoport, 62 ans.

«J'ai inventé de nouveaux modèles d'aimants, j'ai levé beaucoup d'argent et j'ai embauché une très bonne équipe pour concrétiser ma vision. Je sentais que je me devais de le faire. Je connais le sujet sur le bout des doigts et c'était mon rêve. "

Aspect Imaging a déposé 250 demandes de brevet pour divers sortes d'IRM, y compris Embrace. La plupart ont été accordés et le reste est en attente.

Le premier produit IRM de la société a été vendu à 150 sites dans le marché pré-clinique, principalement des laboratoires de recherche travaillant avec des rats et des souris. Ensuite est venue l'autorisation de la FDA pour WristView, un système compact d'IRM pour le poignet et la main.

Enfin, Aspect Imaging a conçu un aimant plus puissant pour l'imagerie du nourrisson et de la tête avec le soutien de deux investisseurs majeurs. Embrace est fabriqué en Israël et coûte 1,5 million de dollars aux États-Unis; 1,2 millions d’euros en Europe.

Avec des investissements de plus de 150 millions de dollars jusqu'à présent, la société développe actuellement un système IRM de chevet pour les salles d'urgence afin d'aider à évaluer les effets d'un accident vasculaire cérébral ou d'un traumatisme crânien.

"Ensuite, je veux faire une IRM de chevet pour les patients cardiaques", explique Rapoport.

La technologie d'Aspect Imaging a également des applications possibles dans les marchés de l'agriculture, de la transformation des aliments, des biocarburants et du contrôle des procédés.

Aspect Imaging possède des bureaux de vente et de marketing au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada. Son partenaire américain est Wonderful Company, un conglomérat de 4 milliards de dollars qui serait le plus grand producteur mondial de noix, le plus grand service de livraison de fleurs (Teleflora) et le plus grand producteur d'agrumes d'Amérique.

"Le propriétaire, Stewart Resnick, est tombé amoureux de nous", explique Rapoport avec un sourire.

Source : Israel21C

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi