Israël : il s'infiltre dans un musée pour voler du sang de chauve-souris

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : il s'infiltre dans un musée pour voler du sang de chauve-souris

Les vieilles superstitions ont encore la peau dure : un habitant de Jérusalem-Est, père d'un enfant autiste, a fait irruption dans un bâtiment de Jaffa pour prélever du sang de chauve-souris  et "guérir" son fils.

"Je voulais attraper une chauve-souris, lui prélever du sang et en enduire la main de mon fils autiste", a déclaré un habitant de Jérusalem-Est âgé de 33 ans qui a été arrêté le week-end dernier avec trois résidents d'Hébron alors qu’il pénétrait par effraction dans le « Beit Haatalefim » (la maison des chauves-souris) dans le vieux Jaffa.

Le suspect n’a finalement pas mis son plan à exécution car il a eu peur des mammifères et s'est enfui. Le tribunal a ordonné la libération sous caution des quatre hommes.

La maison des chauves -souris, située dans la rue Mifratz Shlomo, dans le vieux Jaffa, a été construite au début du XVIIIe siècle sur les vestiges d’une forteresse des croisés. Dans l'une de ses salles se trouve une colonie de chauves-souris, visible à travers des ouvertures entravées par des barreaux.

Vendredi matin, un employé municipal a remarqué que plusieurs suspects observaient la "Maison des chauves-souris" et inspectaient les environs avec méfiance. Lorsque l’un d’entre eux a brisé la grille, l’employé municipal a appelé la police et l'a convoquée sur les lieux. Au moment où la police est arrivée, l’employé zélé a remarqué qu'un suspect pénétrait dans le bâtiment.

Il prend peur et se sauve

Il prend peur et se sauve

Les policiers de Jaffa arrivés sur les lieux ont arrêté le suspect qui était entré et ses trois compères qui l'avaient aidé. Ils ont été emmenés pour interrogatoire et ont été déférés vendredi après-midi au tribunal de première instance de Tel Aviv pour être placés en détention provisoire.

Lors d'une audience au cours de laquelle la police a voulu prolonger la détention des quatre suspects de cinq jours, le commandant de la police, le général major Moshe Pueistro, a affirmé qu'il s'agissait d'un crime de groupe : un suspect a fait irruption dans la zone avec l'aide de deux autres qui l'ont aidé à grimper à la fenêtre. Après avoir cassé les barreaux, il est entré. Le quatrième suspect a observé la scène.

"Il n'y a pas de panneau "Interdiction d’entrer"

L’avocat Shimshon Weiss, qui représentait le principal suspect, a affirmé que son client voulait utiliser le sang des chauves-souris comme médicament pour son fils autiste: "Il n’y a même pas de panneau interdisant l’entrée. Il est entré par la fenêtre. Il voulait attraper une chauve-souris, a paniqué car il a eu peur des volatiles et est parti. Il est sorti les mains vides", a déclaré Me Weiss.

À l'issue de l'audience, la juge Tirza Shaham-Keenan a ordonné la libération des quatre personnes sous caution et écrit dans sa décision: "Il n'y a aucun doute, aucun des suspects n'a été intercepté avec des biens volés et il n'y a aucune crainte d'entrave à l'enquête." La police a fait appel devant le tribunal de district. L'appel a été rejeté et les quatre suspects ont été relâchés.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi