Israël: une promenade interactive qui retrace l’histoire de Tel Aviv

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: une promenade interactive qui retrace l’histoire de Tel Aviv

Alors que Tel Aviv est connue dans le monde entier pour ses startups technologiques, ses restaurants et sa vie nocturne, ses galeries d'art et son architecture, son histoire est souvent oubliée.

Alors que le 70e anniversaire d'Israël approche, un nouveau site touristique interactif vise à changer cela, en se concentrant sur deux des événements les plus cruciaux de l'histoire de l'Israël moderne: la naissance de Tel Aviv en 1909 et la naissance d'Israël en 1948.

Le Sentier de l'Indépendance d'un kilomètre fait cheminer les visiteurs à travers 10 sites patrimoniaux reliés par un chemin d'or qui serpente dans les rues de Tel-Aviv. Il ouvrira ses portes le 18 avril, la veille du Jour de l'Indépendance d'Israël, et sera gratuit.

Le sentier pédestre, projet conjoint de la municipalité de Tel Aviv-Yafo, du ministère du Tourisme et du ministère de Jérusalem et du patrimoine, a nécessité plusieurs mois de travaux d'infrastructure, notamment l'installation d'un système d'éclairage pour les visiteurs nocturnes.

"Tel Aviv est nommé d'après le titre hébreu du livre Altneuland de Theodor Herzl, décrivant la vision de Herzl d’un Etat juif en Terre d'Israël. Selon son nom, l'histoire de Tel-Aviv incarne un microcosme de l'histoire du sionisme et du jeune Etat d'Israël ", a déclaré Ze'ev Elkin, ministre du Patrimoine et de Jérusalem.

"La nouvelle attraction permettra à tous, israéliens et touristes, de plonger dans les fascinants chapitres de l'histoire de l'établissement de l'Etat d'Israël, au centre de Tel-Aviv".

Inspiré par le Freedom Trail de Boston, qui emmène les visiteurs à travers l'histoire de la Révolution américaine, le Sentier de l'Indépendance utilise une application mobile unique pour renseigner les visiteurs sur chacun des sites du patrimoine de Tel Aviv.

À chacun des 10 arrêts, des informations sur l'emplacement apparaîtront sur l'appareil du visiteur, expliquant son contexte historique et son passé. Les visiteurs peuvent également se repérer le long du sentier en utilisant une carte disponible en huit langues: hébreu, anglais, français, espagnol, allemand, arabe, chinois et russe.

Le sentier commence à l'intersection du boulevard Rothschild bordé d'arbres et de la rue Herzl, qui abrite le premier kiosque de Tel Aviv. Établi en 1910, l'emplacement est rapidement devenu un lieu de rencontre central pour les habitants. Pendant les années 1920, une centaine de kiosques opéraient dans la ville sous l'association des kiosques et des propriétaires de magasins de boissons gazeuses. Aujourd'hui, le kiosque original sert de bar à expresso, situé au centre des bars et restaurants les plus populaires de Tel-Aviv.

Le premier kiosque

Le premier kiosque

Le deuxième arrêt emmène les visiteurs à la fontaine Nahum Gutman, décorée de mosaïques qui racontent l'histoire de Jaffa - l'ancienne ville portuaire d'où est née Tel-Aviv. La mosaïque a été créée par l'artiste israélien Nachum Gutman, qui a grandi à Tel Aviv avec la nouvelle ville, et reflète la simplicité des premiers jours de la première ville hébraïque. Gutman a contribué à créer un style d'art distinctement israélien et a reçu le prix Israël en 1978.

Le troisième arrêt est la maison d'Akiva Aryeh Weiss, fondateur du premier quartier de la ville, Ahuzat Bayit, qui a évolué plus tard en Tel-Aviv moderne. En tant que président de la Building Society alors nouvellement créée, Weiss a présidé la loterie de 1909 dans laquelle 66 familles juives ont tiré des numéros écrits sur des coquillages pour déterminer l'attribution des lots dans la future ville de Tel-Aviv.

De là, le sentier continue vers le site où se trouvait autrefois le premier lycée de langue hébraïque, le Herzliya Hebrew Gymnasium. Situé sur la rue Herzl, le bâtiment a été un important site de Tel Aviv jusqu'en 1962, lorsque le site a été démoli pour la construction de la tour Shalom Meir. Aujourd'hui, la Tour Shalom abrite un centre de visiteurs sur l'histoire de Tel Aviv, ouvert gratuitement au public en semaine.

Ensuite, les visiteurs arrivent à la Grande Synagogue sur Allenby Street, le centre spirituel et religieux de la première ville hébraïque. Le bâtiment dispose d'un énorme dôme, de luminaires élaborés et de vitraux.

Le musée de la Hagana, situé à proximité, est le sixième arrêt sur le sentier, situé dans l'ancienne maison d'Eliyahu Golomb, le fondateur de la force militaire juive pré-étatique qui devint plus tard la Force de défense israélienne (FDI). De 1930 à 1945, le bâtiment a été utilisé comme quartier général secret de la Hagana. Le musée offre une entrée publique gratuite en 2018, en l'honneur du 70ème anniversaire d'Israël.

Le prochain arrêt est le Centre des visiteurs de la Banque d'Israël. Le centre présente l'histoire du système financier d’Israël et présente une vaste exposition de billets de banque et de pièces de monnaie émis pendant les jours pré-étatiques jusqu'à nos jours. Le centre offre également une entrée publique gratuite pour marquer le 70ème anniversaire d'Israël.

Le sentier se dirige ensuite vers le Monument des Fondateurs de Tel Aviv sur le Boulevard Rothschild, dédié aux hommes et aux femmes qui ont fondé Tel Aviv dans la première moitié du 19ème siècle.

La statue de Meir Dizengoff par l'artiste David Zondolovitz. Photo par Ricky Rachman

La statue de Meir Dizengoff par l'artiste David Zondolovitz. Photo par Ricky Rachman

Le sentier continue vers la statue de Meir Dizengoff, premier maire de Tel-Aviv. Il était connu pour se rendre à cheval de son domicile jusqu’à l'hôtel de ville, alors situé sur la rue Bialik. La statue a été créée par l'artiste David Zondolovitz et dévoilée devant la résidence historique de Dizengoff, Rothschild Boulevard 16, en 2009.

Le sentier de l'Indépendance se termine de l'autre côté de la rue à l'Independence Hall, où le 14 mai 1948, David Ben Gourion lut à haute voix la Déclaration d'Indépendance alors qu'Israël était déclaré État juif indépendant.

Source : Israel21c

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi