Israël : d'anciens ossements juifs enterrés après avoir été profanés par des Arabes

Actualités, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : d'anciens ossements juifs enterrés après avoir été profanés par des Arabes

Des centaines de personnes ont participé hier (mardi) à des funérailles inhabituelles dans le village de Kfar Adumim, rendant hommage à des centaines d'ossements qui avaient été extraits d'une grotte funéraire juive de l'ère du Second Temple près de Jéricho, profanée par des pilleurs de tombes arabes.

La grotte a été découverte peu avant les dernières fêtes de Pâque par les volontaires de l'initiative "Guarding our Eternity" qui faisaient des randonnées près des palais hasmonéens dans la région de Jéricho. Malheureusement, ils se sont rendu compte que la grotte avait été exposée au cours de travaux de terrassement effectués par des Arabes de la région, qui utilisaient un tracteur pour effectuer des travaux agricoles illégaux.

Les cavités à l'intérieur de la grotte ont été gravement endommagées et des centaines d'ossements humains brisés ont roulé dans le sol fraîchement retourné. Les résidents Arabes locaux ont dit aux volontaires que les ossuaires à l'intérieur avaient été pillés.

Le complexe de grottes est considéré comme le plus grand cimetière juif de l'époque du Second Temple. Des centaines de tombes ont été trouvées à l'intérieur de douzaines de grottes funéraires, avec quelques inscriptions portant les noms des défunts.

Des ossements dispersés dans une grotte funéraire profanée près de Jéricho. Photo : Regavim

Des ossements dispersés dans une grotte funéraire profanée près de Jéricho. Photo : Regavim

Regavim a contacté l'administration civile et, ces derniers jours, le personnel de l'Unité des officiers d'état-major de l'archéologie et le responsable des affaires religieuses ont procédé à une opération visant à récupérer les os brisés, qui ont été transférés hier dans un nouveau site funéraire. Le Ministère des affaires religieuses et le Conseil régional de la région de Binyamin, qui ont alloué des parcelles dans le cimetière du village de Kfar Adumim, ont contribué à cet effort. Des centaines de résidents, de rabbins, de hauts fonctionnaires de l'administration civile et de personnalités ont assisté aux funérailles et à l'inhumation.

Meir Deutsch, PDG de Regavim, a déclaré dans un communiqué : "Il s’agit d’un dernier acte de grâce non seulement pour nos ancêtres, mais également pour notre patrimoine et notre histoire, qui sont piétinés et détruits par l'Autorité palestinienne à Jéricho, ainsi que dans des milliers d'autres sites archéologiques en Judée-Samarie – le pays de la Bible et le berceau de la culture juive.

"Heureusement, l'administration civile a répondu rapidement à notre appel et a agi de manière professionnelle et rapide pour rendre un dernier hommage à la mémoire de nos ancêtres. L'État d'Israël ne peut accepter cette barbarie et doit apporter une réponse large à cette question ", a-t-il dit.

Source : Jewish Press

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi