Israël : festival à Jérusalem avec des films qui examinent l'impact des mots sur la société

Actualités, Coup de coeur, Culture, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
FESTIVAL DOCU.TEXT À LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE POUR PRÉSENTER DES FILMS METTANT EN LUMIÈRE DES MOTS

DOCU.TEXT, IMAGES ET MOTS   FESTIVAL À LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE POUR MONTRER DES FILMS QUI METTENT EN VALEUR LES MOTS.
Le festival présente des films qui examinent l'impact des mots sur la société, à travers des films documentaires récents sur les thèmes de la culture, de l'identité et de la mémoire.

Le Docu.text Documentary Film Festival, organisé par la Bibliothèque nationale d'Israël en collaboration avec le Docaviv International Documentary Film Festival, se tiendra du 18 au 22 août à la bibliothèque..

Il comprend de nombreuses manifestations et activités culturelles, y compris des spectacles musicaux, et invite les téléspectateurs à consulter le matériel d'origine des films, dans la mesure du possible, y compris des documents, des photographies, des coupures de journaux et des lettres.

Cette année, les organisateurs ont choisi de se pencher sur le phénomène des " fausses nouvelles " fake news,  qui perturbent le monde, et sur les capacités technologiques et de communication qui lui ont donné un impact sans précédent.

Le séminaire d'une journée "Pour l'amour de la vérité" du festival abordera les questions de la responsabilité culturelle et du droit d'auteur créatif, et examinera la place de la bibliothèque, chargée de la préservation du savoir à une époque où, plus que jamais, les gens choisissent de croire aux "faits alternatifs".
Le séminaire se tiendra en coopération avec le Forum des documentaristes.

Un complexe de réalité virtuelle, qui a été mis en place pour la première fois, présentera entre autres œuvres, Zikr : Un réveil soufi par Studio Sensorium, à travers lequel les visiteurs peuvent participer à la cérémonie. Les créateurs tiendront une discussion ouverte avec l'auditoire, révélant les processus qu'ils ont utilisés et les défis auxquels ils ont dû faire face.

Parmi les films, Mike Wallace is Here, réalisé par l'Israélien Avi Belkin, jette un regard sur la carrière du journaliste qui a créé le magazine télévisé 60 Minutes, un journaliste qui  a été traité de "fils de pute" par Barbra Streisand.

Moynihan, réalisé par Joseph Dorman et Toby Perl Freilich, est un portrait du sénateur, intellectuel et ambassadeur américain Daniel Patrick Moynihan, un homme complexe qui s'est fait des amis et des ennemis dans tout le spectre politique.

Sa célèbre remarque, "Chacun a droit à sa propre opinion, mais pas à ses propres faits", est souvent citée en cette époque de fausses nouvelles.

Parmi les personnes interrogées sur Moynihan figurent Henry Kissinger, le sénateur Chuck Schumer, le chroniqueur George Will et l'écrivain Ta-Nehisi Coates. Freilich sera présent à la projection et participera à une discussion animée par Mike Herzog sur le film.

Paul Auster de Sabine Lidl : Et si c'était au sujet d'une rencontre avec le célèbre auteur Auster chez lui à Brooklyn. Auster donne un aperçu de son enfance et de l'histoire de sa famille, et le film combine des passages de son roman récent 4321 avec la biographie d'Auster.

Un certain nombre de films israéliens seront également projetés pendant le festival. Golda, un nouveau documentaire sur le légendaire premier ministre Golda Meir, réalisé par Sagi Bornstein, Udi Nir et Shani Rozanes, est basé sur des images trouvées lorsque Meir a parlé franchement après une interview télévisée, mais les caméras ont continué à tourner. Bornstein et Nir seront présents pour une discussion après la projection.

Spotting Yossi de Morris Ben-Mayor et Kobi Farag est un regard sur la vie et la carrière du musicien Yossi Banai, basé sur des interviews, des extraits de concerts et des documents d'archives récemment découverts.

Levantine de Rafael Balulu retrace les traces de la penseuse et auteure Jacqueline Kahanoff.

Le rabbin du Hezbollah d'Itamar Chen raconte l'incroyable histoire vraie d'Avraham Sinaï, un juif ultra-orthodoxe en Israël né Ibrahim Yassin, un musulman libanais profondément lié au Hezbollah, devenu un espion israélien.

Le Monument d'Eran Shapiro est un court-métrage en réalité virtuelle sur Semyon, un ingénieur et inventeur de 90 ans originaire de Yeruham, dont le rêve est de construire un monument entouré de fleurs à l'entrée de la ville, à la victoire de l'Armée rouge sur les Nazis.

Les Petites Choses de Michael Aronzon est un portrait émouvant du fils d'un rabbin vénéré, Menachem Fruman, qui commence à questionner sa foi religieuse.

L'image de la vie de Dani Menkin raconte la quête du légendaire photographe animalier Amos Nachoum, qui cherche à nager avec un ours polaire et à documenter l'instant présent.

L'événement de clôture sera une projection du film Iraq'n'Roll, un documentaire sur le patrimoine musical du musicien Dudu Tassa, suivie d'une performance de Tassa.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi