Israël : fausse plainte pour viol d'une policière à l'école de police

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'avocat Adi Carmeli, au nom de son client, a nié les soupçons

viol d'une élève policière ou fausse plainte ?

Un groupe d'enquête de la police arrête un policier de la région centrale soupçonné d'avoir violé une policière pendant un cours donné dans le cadre d'une formation au collège de police.

Le département de la police et des enquêtes ont arrêté hier (mercredi) pour un interrogatoire un agent de police soupçonné d'avoir violé un agent de police dans le cadre d'un cours organisé au collège de police de Beit Shemesh.

Le policier emmené pour interrogatoire par ses collègues, nie tout lien avec l'acte et affirme que c'est un complot.

Selon Ynet la policière affirme avoir été enfermée dans une des classes du collège de Beit Shemesh et qu'elle a été violée.
Compte tenu de la gravité des infractions, Mahash a décidé d'envoyer des enquêteurs recueillir des preuves

Des sources impliquées dans l'enquête ont déclaré que l'incident était extrêmement grave.
" Dans les deux cas l'affaire est grave qu'il y ait eu viol ou complot"
Cependant, à l'issue de l'enquête il n'a pas été possible de récolter suffisamment de preuves et le policier a été libéré pour une détention à domicile de cinq jours.

L'avocat Adi Carmeli, avocat de la défense, déclare :

"C’est une fausse plainte. Mon client a fait valoir, au moment de son arrestation, son alibi.
En effet, le jour de l'incident il était dans une autre ville. La vérification de la localisation de son mobile le confirme.
De plus, l’entrée au Collège de police nécessite une authentification au moyen d’un système informatisé. Ce qui prouve que mon client n'a pas pu entrer dans le collège.
 Le Collège de police est en réseau avec des dizaines de caméras de sécurité.
Mon client n'a pas été vu le jour du prétendu incident. Ce qui est choquant c'est avec quelle facilité il est possible de faire accuser quelqu'un d'un fait aussi grave et de détruire sa vie, sans aucune preuve à l'appui"

Nous nous arrêterons pas là et nous allons porter plainte pour diffamation et accusation grave, nous ignorons encore le mobile de cette accusation.

Des experts ont été envoyé pour récolter des preuves sans résultat

Des experts ont été envoyé pour récolter des preuves sans résultat

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi