Israël fait face à la plus grande menace pour sa sécurité

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Cet exercice militaire à grande échelle mettra à l'épreuve les capacités de préparation et les capacités opérationnelles de l'armée.

L'armée israélienne a lancé lundi un exercice militaire à grande échelle dans le nord du pays pour tester la préparation de l'armée dans la région qui, selon elle, fait face à la plus grande menace pour sa sécurité.

L'exercice est en cours dans la vallée de Jezreel et en Haute Galilée "pour tester l'état de préparation et les capacités opérationnelles du Northern Command", a indiqué un communiqué de Tsahal.

Des milliers de soldats participeraient à cet exercice de deux jours au cours duquel des troupes au sol, des véhicules blindés et des avions travailleraient de concert.

Un autre objectif de l’exercice était de vérifier dans quelle mesure les appels téléphoniques aux réservistes fonctionnaient en «urgence». Ainsi, des milliers d’appels ont été passés alors que seule une minorité devait en réalité partir.

Parmi ses nombreuses tentatives de frappe contre l'État juif, la République islamique a tenté d'aider ses terroristes à transformer leurs roquettes à courte portée en missiles de précision susceptibles de mettre gravement en danger Israël si un conflit se déclarait. Ses menaces continuelles pour éliminer «l'ennemi sioniste» sont prises très au sérieux à Jérusalem.

C’est la deuxième fois en deux mois que les FDI organisent un exercice de grande envergure dans le nord. En septembre, la 36e division du commandement du Nord et la brigade d'infanterie Golani ont simulé des combats en milieu urbain au Liban, pratiqué la guerre dans les tunnels et la chasse aux lance-roquettes.

Les FDI n'ont pas ignoré la menace émanant de la bande de Gaza dans le sud du pays, rappel qui s'est fait sentir la semaine dernière lorsque des centaines de missiles ont été tirés du Jihad islamique palestinien depuis l'enclave côtière en Israël.

En février, dans le cadre de l'autre grand exercice surprise majeur, les Forces de défense israéliennes ont exercé pendant trois jours la capacité de transporter un grand nombre de soldats dans des lieux désignés et ont organisé des exercices de tir réel pour simuler des batailles avec des terroristes comprenant un appui aérien.

Par Batya Jerenberg, World Israel News

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi