12 faits amusants sur Israël et le concours Eurovision de la chanson

Actualités, Contre la désinformation, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
12 faits amusants sur Israël et le concours Eurovision de la chanson

Le peuple d'Israël a un certain attachement, sans parler de l'obsession nationale, pour le Concours Eurovision de la Chanson - vous savez, le concours mondial annuel de chant qui réunit des millions de personnes collées à leur téléviseur, croisant les doigts pour que les représentants de leur pays surpassent les autres.

Heureusement pour nous, la fabuleuse Netta Barzilai a été couronnée vainqueur l'année dernière, ce qui signifie que le concours de cette année aura lieu à Tel Aviv. Quel meilleur moment pour se plonger un peu plus dans l'un des concours de chant internationaux les plus populaires au monde ?

Jetez un coup d'œil à ces faits amusants et n'oubliez pas de voter pour Israël !

Les Israéliens sont légèrement obsédés par l'Eurovision

Comme vous l'avez peut-être compris, Israël est une nation obsédée par l'Eurovision. Chaque année, le pays envoie avec enthousiasme son meilleur chanteur dans une ville lointaine pour rivaliser avec d'autres talents nationaux afin de remporter le titre tant convoité et d'accueillir la concours de l'année suivante.

Pourquoi est-ce qu'on s'en soucie tant ? Cela peut avoir à voir avec notre inclusion dans un club apparemment exclusif attaché au mot "Europe". D'autres pays veulent vraiment jouer avec nous !

L'Eurovision offre également un répit bien nécessaire par rapport au cycle habituel de l'actualité et rassemble des personnes de tous horizons. Tout commence à prendre du sens, n'est-ce pas?

En fait, on est plutôt doués pour ça.

Israël a remporté le concours Eurovision à quatre reprises, ce qui laisse échapper un soupir collectif très fort dans tout le pays.

Notre première victoire remonte à 1978, quand Izhar Cohen et l'Alphabeta ont réussi l’impossible, avec "A-ba-ni-bi".

A peine un an plus tard, en 1979, Israël était de nouveau en tête du palmarès avec "Hallelujah" de Milk & Honey, célèbre dans le monde entier.

Parmi les victoires plus modernes, l'inoubliable succès de Dana International en 1998, "Diva", et bien sûr "Toy" de Netta Barzilai en 2018.

Izhar Cohen et l'Alphabeta chantent A-Ba-Ni-Bi en 1978

Izhar Cohen et l'Alphabeta chantent A-Ba-Ni-Bi en 1978

Dana International, superstar LGBTQ

Dana International, la chanteuse transgenre a été une pionnière en Israël lorsqu'il s'est agi de reconnaître et de louer la communauté LGBTQ. Homme à la naissance, Dana s'identifie comme femme dès son plus jeune âge et développe une carrière musicale populaire.

Son choix en tant que représentante d'Israël à la compétition a soulevé quelques sourcils bigots à l'époque, mais elle est devenue une source d'inspiration absolue pour de nombreuses personnes en Israël et dans le monde entier depuis.

Madonna se produira (nous l'espérons !) au concours de cette année.

Tout le monde sait que Madonna (heu, Esther) aime Israël et qu’Israël aime Madonna. Vous ne pouvez donc qu'imaginer le bonheur qu'a suscité l'annonce que la Reine de la Pop se produira cette année à Tel-Aviv pour une représentation spéciale.

Cependant, à l’heure de l’écriture de cet article, il reste à voir si ce sera le cas, avec des rumeurs de contrat non encore signé et de confirmation officielle non-définitive. On ne peut qu'espérer que Madonna montera sur scène et honorera l'événement de sa présence.

La Madone à Tel Aviv cette semaine? Ou pas?

La Madone à Tel Aviv cette semaine? Ou pas?

Le gilet pare-balles, vrai ou faux ?

Un mystère entourant l'Eurovision remonte à 1973, lorsqu'Israël a participé pour la première fois au concours. Quelques mois plus tôt, 11 Israéliens avaient été massacrés aux Jeux olympiques de Munich et le Luxembourg, pays hôte de l'Eurovision, insistait sur la nécessité de protéger la chanteuse Ilanit.

Ilanit est montée sur scène vêtu d'un haut très large, ce qui a laissé supposer qu'un gilet pare-balles était caché en dessous. Des années plus tard, la chanteuse a déclaré qu'il n'y avait pas de gilet pare-balles, ce qui a mis fin aux rumeurs. Gilet ou pas, elle était absolument fabuleuse.

La "diplomatie de la jonquille"

Aujourd'hui considéré comme l'un des pays arabes les plus amicaux envers Israël, en 1978, la Jordanie a été particulièrement sournoise. Bien que le royaume ne participait pas à la compétition, il retransmettait l'Eurovision chaque année, arrêtant régulièrement la diffusion avant l'entrée en scène du candidat israélien.

Mais quand il est devenu clair qu'Israël allait gagner le concours avec "A-ba-ni-bi", la chaîne de télévision s'est trouvée dans une situation délicate et a choisi de projeter des photos de jonquilles durant toute la prestation israélienne, affirmant qu'il y avait une erreur dans la diffusion.

Et comme si cela ne suffisait pas, elle a également refusé de reconnaître qu'Israël avait gagné la compétition, les médias locaux annonçant que la Belgique, deuxième du concours, avait été couronnée vainqueur. Ah la la, en ce temps il n’y avait pas Internet.

Nous ne sommes pas les seuls à aimer "Toy".

En Israël, nous pensons évidemment que Netta est la meilleure, mais il semble que nous ne soyons pas les seuls. Sa chanson gagnante, "Toy", est la chanson la plus regardée sur la chaîne YouTube du Concours Eurovision de la Chanson - 112 959 678 vues, pour être précis.

Et avec tout notre respect, ce n'est pas un chiffre que les Israéliens ont pu atteindre tout seuls.

Israël a un jour refusé de défendre son titre à domicile

L'un des aspects les plus intéressants de la victoire à l'Eurovision est la possibilité d'accueillir l'événement l'année suivante. Mais en 1980, non seulement Israël a refusé de le faire, mais il n'a pas non plus envoyé de représentant pour défendre son statut de vainqueur à l'étranger.

Comme nous le savons déjà, Israël a remporté le concours en 1978, ce qui signifie que le concours a eu lieu ici l'année suivante.

Lorsqu'Israël s'est encore une fois imposé à domicile, on a supposé qu'il accueillerait le méga-événement pour une autre année consécutive. Mais l'autorité locale de radiodiffusion a décidé qu'elle n’avait pas les moyens financiers pour une telle entreprise, et le concours a été renvoyé aux Pays-Bas.

En fin de compte, la date proposée pour le concours coïncidait avec le jour du Souvenir d'Israël, amenant Israël à décliner sa participation et à lui permettre de défendre son titre une nouvelle fois. Nous aimons penser que nous aurions pu gagner trois années de suite.

Les grands favoris d'Israël pour le concours ont en fait abandonné.

Le chanteur Kobi Marimi va représenter Israël à l'Eurovision avec la chanson "Home", mais ce n'est pas ce qui était initialement prévu.

Au cours des dernières années, les représentants d'Israël au concours ont été choisis dans le cadre de l'émission de télévision "Rising Star", dont les gagnants sont envoyés au concours international.

Cette année, les grands favoris de l'émission étaient The Shalva Band, composé principalement de jeunes ayant des besoins spéciaux qui ont gagné le cœur des juges et du public. En devenant le choix le plus populaire en Israël, les membres du groupe ont mis l'accent sur des questions telles que les besoins spéciaux et l'inclusion à la télévision aux heures de grande écoute d'une manière sans précédent.

En fin de compte, le groupe a choisi de se retirer du concours télévisé dans sa phase finale parce que sa participation à l'Eurovision aurait été contraire aux lois juives du respect du Shabbat. Cependant, ils se produiront en tant qu'artistes invités au concours international, donnant ainsi au reste du monde l'occasion de profiter de leur magie.

Cette année promet un spectacle somptueux

Ce n'est un secret pour personne que Tel-Aviv est l'une des villes les plus amusantes du monde et qu'elle met tout en œuvre pour honorer l'Eurovision.

Pendant la semaine de l’Eurovision (du 12 au 18 mai), la ville organisera des événements super amusants tels que la soirée annuelle Layla Lavan (Nuit blanche) et le festival alimentaire EAT de Tel Aviv.

La distillerie Milk & Honey basée à Tel Aviv a lancé cette bouteille en édition limitée de son gin Levantine en l'honneur de l'Eurovision 2019, conçue par l'artiste local Pierre Kleinhouse. Photo: courtoisie

La distillerie Milk & Honey basée à Tel Aviv a lancé cette bouteille en édition limitée de son gin Levantine en l'honneur de l'Eurovision 2019, conçue par l'artiste local Pierre Kleinhouse. Photo: courtoisie

De plus, des bars et des cafés prévoient de servir des boissons à 10 NIS tout au long de la semaine, et ceux qui voudraient rafraîchir leur hébreu pourront le faire gratuitement sur le site principal de l'événement.

Une autre bonne idée est de vous joindre aux gens du coin pour le dîner du vendredi soir - vous pouvez choisir entre un souper "traditionnel", un souper "fier" LGBTQ ou un repas-partage "communautaire". Mettez votre plus belle chemise et allez rencontrer des Israéliens. Pour plus d'informations sur les inscriptions, cliquez ici : https://visit.tel-aviv.gov.il/

Préparez-vous à mettre la main à la poche

Aussi amusant que cela puisse être, cela va aussi coûter assez cher, surtout en ce qui concerne l'hébergement.

Quand on a appris que Tel-Aviv accueillerait l'Eurovision, les prix des chambres d'hôtel dans la ville ont grimpé en flèche, suivis rapidement par les annonces Airbnb - de nombreux jeunes Israéliens vivant dans la ville prévoient de gagner de l'argent rapidement en retournant chez leurs parents pour la semaine et en louant leurs chambres à Tel-Aviv à des prix exorbitants.

La municipalité a d'abord essayé de s'attaquer à ce problème en envisageant d'installer un vaste camping dans l'un des parcs de la ville, mais le projet a échoué.

Votez intelligemment

Le gagnant de l'Eurovision est désigné par vote. Et bien que nous soyons évidemment en faveur d'Israël, nous n'ignorons pas la possibilité que d'autres pays puissent avoir des chanteurs pour lesquels nous pourrions être tentés de voter. Mais avant cela, nous aimerions savoir s'ils le méritent - vous savez, si leur pays a voté pour Israël dans le passé.

Si vous ne disposez pas d'une mémoire Eurovision absolument phénoménale, vous voudrez peut-être consulter la plate-forme Eurovision Data de la startup israélienne Sisense.

La plateforme analyse les habitudes de vote dans différents pays, ce qui vous permet de prendre des décisions importantes et éclairées. Et au cas où vous vous poseriez la question, la France serait le pays qui aurait donné le plus de points à Israël au fil des ans. J’dis ça, j’dis rien.

Source : Israel21C

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi