Israël et le Hamas tout proche d’une guerre

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Bombardement Israël Hamas

Malgré un cessez-le-feu annoncé, les tensions se sont vivement ravivées. Le Hamas a lancé plus d'une centaine de roquettes, tandis qu’Israël lui a répondu en bombardant des sites militaires.

Les avions de chasse ont survolé la Bande de Gaza toute la nuit. Alors qu’un cessez-le-feu était annoncé entre le Hamas et Israël, la situation s’est totalement renversée. Depuis hier soir jusqu’au matin, les sirènes d’alerte aux roquettes n’ont cessé de retentir au sud d’Israël.

Le Hamas a tiré plus de 150 roquettes en direction du territoire israélien. 25 d’entre eux ont été interceptés par le système de défense antimissile le Dôme de fer. 19 personnes ont été blessées, dont une femme de 30 ans grièvement. En représailles, l’armée israélienne a répondu et a frappé 12 cibles terroristes, dont un tunnel près de la mer.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman ont procédé à une évaluation de la sécurité avec de hauts responsables de l'armée et de la défense au quartier général Kirya de Tsahal à Tel-Aviv.

Une source de l’Armée israélienne a affirmé que les tensions à la frontière de la Bande de Gaza pourraient mener à une opération militaire plus large. « Nous sommes plus proches d'une opération à grande échelle à Gaza que nous ne l'avons jamais été depuis la guerre de 2014. Nous enverrons des renforts dans le sud. Si cela s'avère nécessaire, les habitants des communautés frontalières de Gaza seront évacués », a ajouté la source.

De son côté, le Hamas se tient prêt et a menacé Israël de nouvelles violences. « Le bombardement et la destruction de nos bâtiments ont été planifiés. Israël assumera la responsabilité et paiera ses crimes. Israël ne parviendra pas à nous imposer sa loi », a déclaré le communiqué, publié par le groupe terroriste.

Les tensions se sont vivement ravivaient après que des terroristes aient tirés sur des véhicules civils utilisés pour construire la barrière de sécurité maritime dans le nord de la bande de Gaza.

Un char de Tsahal a riposté près de l’enclave palestinienne. Depuis, l’Organisation terroriste a intensifié ses tirs de roquettes.

Cet échange de tirs intervient après qu’un haut responsable du Hamas a déclaré que les négociations de cessez-le-feu entre Israël et le groupe terroriste menées par l’ONU et l’Égypte avaient atteint des « étapes avancées ».

« Nous pouvons dire que les actions menées par les Nations unies et l'Égypte sont à un stade avancé et nous espérons qu'elles avanceront dans ce sens-là », a déclaré Khalil Al-Hayya, vice-président du Hamas à Gaza. Ce qu'il faut, c'est que le calme soit rétabli le long de la frontière entre nous et l'ennemi sioniste (Israël). »

Israël prêt à rentre en guerre.

Israël prêt à rentre en guerre.

Dimanche, le cabinet de sécurité israélien s'est réuni pour discuter de l'accord de cessez-le-feu proposé. Le bureau du Premier ministre a annoncé que l’armée israélienne était prête à toute éventualité.

En dépit des pourparlers de cessez-le-feu, des dizaines d’incendies ont éclaté à la suite du lancement continu d’incendiaires aériens dans le sud d’Israël. En réponse, les avions de Tsahal ont continué à frapper les cellules terroristes responsables.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi