Israël : envoyé chez le kiné pour des maux au dos, il meurt d'un cancer du poumon

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
il se plaint d'une toux et meurt d'un cancer du poumon

 

Les membres de la famille d'un homme qui se plaignait d'une toux et n'a pas reçu de traitement médical approprié et est décédé un an plus tard d'un cancer du poumon réclament une compensation de millions de shekels de la United Health Insurance Fund.

M., 68 ans, résident du centre du pays, s'est tourné vers son médecin de famille à la United Health Insurance Clinic il y a environ un an et s'est plaint d'une toux.

Environ six mois plus tard, il s'est plaint de maux de dos et a été référé à un kinésithérapeue
qui la examiné. "La question de la toux n'a pas du tout été examinée. Il se plaignait de maux de dos, mais cette fois aussi ils n'ont pas procédé à un examen approfondi pour savoir quelle était la source de la douleur" ont expliqué les membres de la famille.

Il a subi un scanner qui a été déchiffré par un médecin qui a affirmé que les résultats étaient normaux et qu'il pouvait être rassuré.

Mais en réalité la radio n'a pas été déchiffrée correctement car déjà à ce moment là , il y avait déjà les signes d'un cancer avancé des poumons.

Six mois plus tard, en mai 2019, M. a commencé à souffrir de difficultés à marcher et de nombreuses douleurs dans son corps. Il a été envoyé pour une IRM , qui a montré une masse de cancer du poumon.

"Nous avons été choqués par la nouvelle.
Pendant tous ces mois, ils ne l'ont pas examiné correctement et ne l'ont pas envoyé recevoir des traitements de médecins spécialistes qui auraient découvert la tumeur dès le début", ont noté les membres de la famille.

M. a commencé à recevoir une chimiothérapie, mais son état s'est aggravé, il a eu des difficultés à parler, a souffert de confusion et environ trois mois plus tard, il est mort d'une tumeur cancéreuse.

Par l'intermédiaire de l'avocat Shai Sultan, les membres de la famille de M. ont intenté une action en justice pour faute professionnelle médicale devant le tribunal de première instance de Rehovot contre le United Health Insurance Fund. Dans la déclaration, ils ont déclaré que la négligence des médecins de la caisse et le traitement non adéquat du père de famille ont causé sa mort par cancer.

L'avis d'un médecin spécialisé dans les maladies pulmonaires était joint à la déclaration, qui a déterminé que les omissions des médecins avaient causé la mort prématurée de M. La détection précoce de la maladie aurait guéri M. et prolongé sa vie et lui aurait épargné douleur, souffrance et effets secondaires.

"Si on avait pris au sérieux ses plaintes, son cancer aurait pu être détecté beaucoup plus tôt avec un taux significatif  de chance de survie plus long "selon l'avis.

Il a dit que non seulement le médecin de famille avait échoué, mais aussi le kinésithérapeute  qui avait dû faire face à des plaintes concernant des douleurs vertébrales inexpliquées et que le scanner n'avait pas été déchiffré correctement.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi