Israël envoie son aide au Liban à ses couleurs, bleu et blanc

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël envoie son aide au Liban à ses couleurs, bleu et blanc

Israël prêt pour le transfert d'équipements spécifiques au Liban

Ces dernières heures, des responsables israéliens ont travaillé au transfert de l'équipement nécessaire pour les patients au Liban, à la suite de discussions avec des responsables de l'ONU.

Israël se tient prêt pour le transfert d'équipements spécifiques au Liban avec la médiation par l'ONU .

Ces dernières heures, des responsables israéliens ont travaillé sur la question, à la suite de discussions avec des responsables de l'ONU.

Hier, il a été rapporté dans le "Evening News" qu'Israël avait transmis aux représentants de la France et de Chypre des propositions supplémentaires pour le transfert de matériel médical et d'assistance au Liban. 

L'équipement qui sera envoyé d'Israël au Liban sera indiqué en hébreu afin que le Liban,  sachent qu'il s'agit d'une aide bleue et blanche, israélienne.

Auparavant, une source de l'ONU au sud du Liban, la FINUL, avait déclaré à News que l'offre d'aide d'Israël au Liban, qui avait été soumise hier soir, avait été acceptée par le gouvernement, mais il n'avait pas encore répondu officiellement.

Dans le même temps, à la lumière des demandes de plusieurs pays, Israël examine la possibilité d’accepter des blessés de nationalité étrangère du Liban dans des hôpitaux du pays, et la question est en discussion.

On ne sait toujours pas si les blessés libanais seront également transférés en Israël pour y être soignés.

L'appel des pays est intervenu dans le contexte de l'annonce du ministre libanais de la Santé, Hemed Hassan, qui a noté que quatre hôpitaux de Beyrouth avaient été endommagés par l'explosion, rendant difficile le traitement de tous les blessés, dont certains n'avaient pas encore reçu de traitement.

L'ampleur des destructions causées par la violente explosion mardi, dans le port de Beyrouth continue d'être révélée, ainsi que de nouveaux détails sur les circonstances de l'incident.

Jusqu'à présent, il a été rapporté que le bilan de l'explosion est de plus de 135 et le nombre de blessés est supérieur à 4 000. Des dizaines de personnes disparues n'ont pas été retrouvées depuis hier soir.

Alors que les circonstances de l'explosion font toujours l'objet d'une enquête, le conseiller en communication du président libanais Rafik Shalala a annoncé qu'une commission d'enquête sur l'explosion commencerait ses travaux aujourd'hui. Shalala n'a pas attribué l'explosion au nitrate d'ammonium stocké pendant six ans dans un entrepôt du port à la suite d'un litige avec Israël

Dans le même temps, l'establishment de la défense surveille ce qui se passe du côté libanais de la frontière après le bombardement de Beyrouth et estime qu'à court terme le Hezbollah sera occupé dans l'arène interne après la catastrophe, mais à long terme, l'Iran tentera de profiter de la catastrophe pour approfondir son emprise sur le Liban

La grande explosion dans le port de Beyrouth a attrapé l'establishment de la sécurité au milieu d'une période de vigilance  qui a commencé avec l'attaque attribuée à Israël contre un membre du Hezbollah en Syrie il y a deux semaines

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi