Israël: favoriser l'éducation pré-matrimoniale pour réduire les divorces

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: favoriser l'éducation pré-matrimoniale pour réduire les divorces

"Together in Happiness", un groupe de plaidoyer engagé dans le renforcement des valeurs du mariage et de la famille dans la société israélienne, tiendra mercredi à la Knesset une réunion organisée par le député Yehudah Glick (Likoud).

La réunion vise à promouvoir la compréhension au sein du gouvernement israélien et du public de l'importance de l'éducation pré-matrimoniale, qui a été prouvée comme réduisant les taux de divorce et les conflits conjugaux.

Susan Barth, fondatrice de Together in Happiness, a déclaré: «L'éducation matrimoniale consiste à fournir aux couples, à la fois avant et après le mariage, les outils nécessaires pour faire face à des incidents qui surviendront de manière évidente tout au long de leur vie. Il est donc essentiel que nous adoptions cette approche par une sensibilisation et un financement accrus ».

Après avoir fait son aliya en 2003 et après la mort de ses parents, Susan Barth a cherché un moyen de rappeler leur mémoire. Elle a toujours été inspirée par la force de leur mariage qui a duré 52 ans, et a choisi l'éducation matrimoniale comme un moyen significatif de perpétuer leurs noms.

Elle a commencé par produire un guide de mariage à travers le comité Givat Sharett Chesed Simcha Gemach (de Beit Shemesh) en mémoire de sa mère. Le guide, publié en hébreu et en anglais, a une forte résonnance parmi les couples qui se préparent au mariage. Elle a ensuite créé des forums axés sur les accords prénuptiaux et l'éducation prénuptiale. Elle a rapidement fondé Together in Happiness, une organisation à but non lucratif dont le but est de faire progresser l'éducation matrimoniale en Israël.

L'éducation pré-matrimoniale, qui a été prouvée comme réduisant les taux de divorce et les conflits conjugaux.

L'éducation pré-matrimoniale a été prouvée comme réduisant les taux de divorce et les conflits conjugaux.

Fille d’un couple dont le solide mariage a duré un demi-siècle, Susan Barth espère motiver les couples à explorer différentes façons de conserver un mariage sain et épanouissant et inspirer une meilleure compréhension de l'éducation matrimoniale et de la formation des éducateurs matrimoniaux.

"Together in Happiness a été lancé à la mémoire de mes parents", at-elle confié. "Ils sont restés mariés pendant 52 ans et ma mère a eu la maladie d'Alzheimer pendant 18 ans. C’était un mariage qui a connu de nombreuses épreuves, mais ils étaient les meilleurs modèles au monde. Ils étaient des âmes sœurs, et j'ai vu de mes propres yeux ce que peut être un beau mariage. Je voulais donc les honorer en faisant quelque chose qui pourrait donner aux couples le même genre de confiance et de bonheur".

Le député Glick a déclaré avant la réunion de mercredi: «Par leur éducation, nos enfants sont préparés au monde du travail mais, en ce qui concerne la décision de vie la plus importante que nous puissions prendre, celle du mariage et de la vie en couple, nous sommes sous-préparés. Je crois fermement que si chaque couple est doté d'une éducation matrimoniale et que l'État d'Israël encourage cette tendance, nous pouvons contribuer à une société plus saine et plus productive tout en épargnant aux coffres nationaux les coûts très élevés associés aux divorces et aux conflits conjugaux".

La réunion accueillera les interventions d'experts israéliens sur le mariage, le divorce et les valeurs familiales abordant la question de la préparation au mariage du point de vue juridique, financier et éthique.

"Il ne fait aucun doute qu'en tant que société, nous devons adopter de nouvelles approches pour rendre les mariages plus sains et plus durables", a déclaré Mme Barth. «Cette séance présentera des moyens novateurs de promouvoir cette conversation qui, j'en suis convaincue, mènera à de nouveaux changements pour notre société».

Source : Arutz 7

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi