Israël : des segments rares des manuscrits de la mer Morte enfin décryptés

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : des segments rares des manuscrits de la mer Morte enfin décryptés

Deux des rares segments non encore décryptés des manuscrits de la mer Morte ont été déchiffrés, plus de soixante ans après leur découverte.

Décodés par les professeurs Ariel et Faina Feldman de l'Université chrétienne du Texas, les segments étaient écrits en écriture semi-cursive, pliés et enfermés dans de petits morceaux de cuir, comme de nombreux exemples de tefillines [phylactères] trouvés dans le désert à la période du Second Temple.

Cependant, contrairement au tefillines, qui contiennent des parchemins citant le Livre de l'Exode ou le Deutéronome, les écritures tout récemment décodées se sont avérées être des prières et les noms d’anges, composants qui sont compatibles avec les amulettes juives, utilisant des paroles saintes qui ne sont pas directement citées dans la Bible.

Les manuscrits de la mer Morte n'ont pas encore livré tous leurs mystères

Les manuscrits de la mer Morte n'ont pas encore livré tous leurs mystères

Cela a ouvert aux historiens modernes la possibilité que des amulettes écrites étaient potentiellement utilisées dans le judaïsme à l'époque du Second Temple, ce qui n'était pas reconnu auparavant.

Les Rouleaux de la mer Morte, une collection de manuscrits contenant des écrits bibliques et extra-bibliques, ont été trouvés pour la première fois en 1947 par des Bédouins locaux dans la région de Qumran, près de la mer Morte.

La recherche a été publiée dans deux revues : "4Q147 : Une amulette " dans le numéro de mars 2019 de Dead Sea Discoveries et " 4Q148 (4QPhylactère T) : Une autre amulette de Qumran " dans le numéro de mai 2019 du Journal for the Study of Judaism.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi