Israël: des pièces anciennes découvertes grâce à l'extension de la route 1

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: découverte de pièces anciennes en cuivre

Neuf pièces de bronze de la période byzantine ont été découvertes par l'Autorité des Antiquités d'Israël près d'Ein Hemed au cours des fouilles en préparation pour l'expansion de la Route 1.

En juin dernier, des fouilles ont révélé une tour de deux étages à côté d'un pressoir complexe.

Selon la chef d'excavation de l'Autorité des Antiquités d'Israël, Annette Landes-Nagar, «Le trésor a été retrouvé à côté d'un immeuble, dans un tas de grosses pierres. Il semble qu'au cours d'une période dangereuse, le propriétaire ait placé les pièces dans un portefeuille puis dans une niche cachée dans les failles du mur, dans l'espoir de revenir plus tard. Mais aujourd'hui, nous savons qu'il ne les a jamais récupérées ».

Sur les pièces, les visages de trois empereurs byzantins: Justinien (483-565 CE), Mauricius (539-602 CE), et Phocas (547-610 CE). Ceux-ci apparaissent sur trois pièces différentes, toutes originaires de la région qui est actuellement la Turquie: Constantinople, Antioch, et Nicomedia.

Sur la face de chaque pièce, une image de l'empereur portant un uniforme de l'armée, ainsi que des croix. Sur le côté pile, sa valeur, ainsi que la lettre M.

Des pièces anciennes trouvées sur un site d'excavation

Des pièces anciennes trouvées sur un site d'excavation

"Ce trésor montre ce qui est arrivé à ce site antique", a déclaré Landes-Nagar. "Le contexte historique est lié, apparemment, à l'invasion de l'Empire néo-persan de Sasan, qui a eu lieu en l'an 614 CE. Entre autres choses, cette invasion a entraîné la fin du pouvoir byzantin en Israël.

Les résidents du site ont craint les envahisseurs et donc caché leur argent dans une niche du mur. Ils n'ont jamais réussi à revenir, cependant, et le site a été laissé désert et finalement détruit.

Le bâtiment et le pressoir appartiennent à un plus grand site d'excavation qui s'étend sur toute la largeur de la Route 1 et à l'intérieur duquel une église byzantine a également été découverte. Les archéologues ont suggéré que la ville en question pourrait être "Ein Bikomkoba" et que son nom aurait pu être échangé accidentellement avec celui du village arabe voisin Ein Neqouba.

Ce site est situé près de la route principale menant de Jérusalem à la plage, et a servi aux pèlerins chrétiens qui ont cheminé vers Jérusalem. Aux côtés de cette route, des villages et des arrêts de repos pour les voyageurs ont été construits.

Amit Shedman, archéologue de la Division de Judée de l'Autorité des Antiquités d'Israël, a déclaré: "L'Autorité des Antiquités d'Israël et la Compagnie Nationale de l'Infrastructure de Transport des Chemins d'Israël travailleront ensemble afin d'assurer que ce site historique demeure à son emplacement sur le site de la Route 1."

Source : Arutz 7

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi