Israël : Des omissions graves de la MDA entraînent la mort d'un nourrisson de 4 mois

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Tragedie à Haifa un nourrisson meurt par déshydratation

Des omissions graves par la Magen David Adom et le service Clalit entraînent la mort d'un nourrisson.

Une petite fille de quatre mois est décédée de déshydratation en raison d'un échec de MDA et de l'hôpital Hillel Yaffe - les parents seront indemnisés d'un montant de 1,55 million de shekels .

La tragédie s'est produite il y a environ cinq ans dans une petite ville du nord du pays. Pendant le séjour du bébé à la crèche, l'assistante a remarqué qu'elle souffrait d'apathie, de température corporelle basse, de manque d'appétit et de ne plus communiquer avec l'environnement.

L'assistante a conduit la jeune fille à la clinique HMO de la localité. Le bébé a été traité pendant environ une demi-heure à la clinique, mais il a été décidé de le transférer à l'hôpital afin qu'elle puisse recevoir un traitement approprié et rapide.

Une unité de soins intensifs de MDA a été appelée sur les lieux et le personnel médical de MDA a injecté une perfusion de liquide dans le corps de l'enfant en bas âge parce qu'elle souffrait de déshydratation. MDA a transféré le bébé à l'hôpital Hillel Yaffe, et quelques heures plus tard, elle a été transférée à l'hôpital Rambam dans un état critique. Là, le personnel médical a été rapidement contraint de déterminer sa mort.

Les parents de l'enfant ont déposé une plainte pour faute professionnelle médicale devant le tribunal du district de Haïfa contre les services de santé Clalit, dont l'hôpital Hillel Yaffe dépend qui auraient causé par négligence la mort de leur fille. "La vie de notre fille aurait pu être sauvée. "Sa mort aurait pu être évitée. Les omissions étaient graves. "

L'acte d'accusation a accusé MDA de négligence de ne pas avoir diagnostiqué l'état du bébé ni de s'être occupé correctement de la transfusion. Elle est arrivée à l'hôpital sans perfusion.

Il a en outre été allégué que le traitement reçu par la petite fille à l'hôpital ne correspondait pas à la détérioration de son état de santé jusqu'à ce qu'elle soit transférée à Maimonide, après avoir subi des lésions cérébrales irréversibles qui ont causé sa mort en très peu de temps. Les parents ont exigé une compensation de millions de shekels des deux centres médicaux..

Dans la première phase, Clalit Health Services a signé un accord de règlement avec les parents  et leur avocat, selon lequel ils recevront une indemnité de 1,23 million de shekels en échange de l'annulation du procès.

La poursuite contre MDA s'est poursuivie devant le tribunal. MDA a affirmé avoir agi conformément à toutes les normes médicales acceptées et a cherché à rejeter la poursuite.

Lors du procès il est apparu que, selon les dossiers de l'hôpital, la petite fille n'avait pas de transfusion.  Le juge a statué que la responsabilité de la mort de l'enfant était pour 80% pour les services de santé Clalit et d'État et à 20% en MDA.

Le juge Yigal Grill, a statué que l'équipe du MDA avait fait preuve de négligence dans le traitement du nourrisson et les a obligés à verser aux parents la somme de 300 000 shekels en compensation.

Le juge a rejeté l'affirmation de la MDA selon laquelle l'enfant se trouvait à la clinique du HMO environ une heure avant l'arrivée du personnel et a affirmé qu'un expert qui a témoigné au nom de MDA devant le tribunal croyait que le personnel de la MDA aurait dû diagnostiquer la déshydratation et la traiter en conséquence et pratiquer un traitement d'urgence dans l'ambulance.

Le personnel de l'ambulance MDA a déclaré qu'il ne savait pas de quoi souffrait le bébé . "Le fait que MDA n'a pas su diagnostiquer son état et n'a pas non plus prêté attention à la déviation de la transfusion ont aggravé son état et l'a conduit à une nouvelle détérioration", a déclaré juge 

 

 

 

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi