Israël : des fraises de Gaza découvertes sur le marché de Mahane Yéhuda à Jérusalem

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
les fraises de Gaza sur le marché de Jérusalem

DES FRAISES DE GAZA DÉCOUVERTES AU MARCHÉ MAHANE YEHUDA DE JÉRUSALEM

Israël et l'Égypte ont imposé le blocus de la bande de Gaza depuis que le Hamas a pris le contrôle de l'enclave côtière en 2007, limitant la circulation des personnes et des biens.
Les superviseurs de l'unité centrale du Ministère de l'agriculture, en collaboration avec la police israélienne, ont découvert des fraises qui avaient été apportées en Israël depuis la bande de Gaza dans quatre étals du marché Mahane Yehuda de Jérusalem.

les étals de fruits et legumes au marche mahane yehuda jerusalem-israel

Les étals de fruits et legumes au marche mahane yehuda jerusalem-israel

 

Quatre stands contenaient 80 cartons de fraises, pesant près de 300 kilos au total, étaient destinés à être vendus sur le marché israélien.

Les suspects, résidents de Jérusalem, ont été arrêtés et seront jugés dans les semaines à venir. Les fraises ont été transférées dans un endroit séparé pour être détruites.

La loi israélienne sur la commercialisation des produits agricoles exige que les produits récoltés vendus au public soient réglementés et approuvés en vertu de la loi gouvernementale. Cela signifie, en particulier, que le produit doit être inspecté pour déterminer s'il contient un niveau acceptable de résidus de pesticides et si des pratiques d'irrigation appropriées ont été mises en œuvre, y compris l'utilisation d'eau propre.

"À première vue, les fraises ressemblent au reste des fraises qui peuvent être commercialisées et qui se trouvent dans les réfrigérateurs de nos maisons ", a déclaré le ministère de l'Agriculture.

"Mais il est important de comprendre qu'il y a un danger évident pour quiconque mange des fruits et légumes qui ne sont pas sous notre supervision. Les inspecteurs du ministère veillent à ce que l'origine des fruits et légumes vendus en Israël soit contrôlée. Nous continuerons d'agir avec vigilance pour prévenir de telles tentatives."

Cependant, ce n'est pas la seule raison pour laquelle les fraises ont été déclarées illégales. Le blocus de la bande de Gaza, imposé par Israël et l'Égypte en 2007, interdit l'importation, la vente et la distribution de tout produit entrant ou sortant de la région contrôlée par le Hamas.

Israël et l'Égypte ont imposé le blocus de la bande de Gaza depuis que le Hamas a pris le contrôle de l'enclave côtière en 2007, limitant la circulation des personnes et des biens.

ALLIANCE-COMMUNICATION
Expert Communication digitale
Ecoutez-nous sur Judaïques FM 94.8
France :01 70 00 75 75
Israël : 054 700 74 70

Vos réactions

  1. jacabi1@gmail.com'Ya'acov Israel Abiteboul

    C’est quoi cette histoire d’interdiction d’import de gaza ?
    Israël interdit l’importation, la vente et la distribution de tout produit entrant ou sortant de la région contrôlée par le Hamas MAIS on les trouve dans les casernes de Tsahal !!!
    On donne la parnassa a nos ennemis en donnant a manger leurs produits a nos soldats qui risquent leur vie tous les jours contre eux !!!
    Tout le monde sait qu’ils utilisent des eaux usées pour arroser leurs cultures, ce qui est un danger pour notre santé.
    De plus, il y a plein de leurs produits sur les marchés.
    Hier, j’ai vu sur le marché de Natanya, des fraises a 5 shekalim le kilo, c’est impossible sauf si ça vient de gaza !
    Les superviseurs de l’unité centrale du Ministère de l’agriculture sont dans un laxisme total. Aucun contrôle n’est fait a Natanya et surement ailleurs.
    Ces arrestations sont un « coup médiatique » pour justifier leur présence et leurs fiches de paie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi