Israël : des étoiles pour noter les jardins d’enfants privés

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : nouveau à Ramat Gan, des étoiles pour noter les jardins d’enfants privés

Israël Hayom a appris que la municipalité devrait adopter et mettre en place ce matin un système de classement des jardins d'enfants privés de la ville. Le système s'appellera "Ramat Ganikoud". La note attribuée concerne les jardins d'enfants privés destinés aux enfants de 0 à 3 ans.

Ces derniers jours, le pays a été bouleversé par l’affaire de l’enseignante présumée abusive Carmel Mauda, de l’école maternelle "Baby Love" de Rosh Ha'ayin. De nombreux parents sont allés manifester lundi pour crier leur souffrance et exiger que les forces de l'ordre et l'État renforcent les sanctions infligées au personnel agressant, et d’examiner la question de la surveillance des jardins d’enfants au nom de l’État.

Le classement des jardins d'enfants privés de Ramat Gan, Ramat Ganikoud, est conçu pour être accessible aux parents sur le site Web de la municipalité, ce qui les aide à être plus sereins au moment du choix du jardin d'enfants pour leurs enfants. Il souhaite également améliorer la qualité des jardins privés de la ville en créant une saine concurrence entre les établissements.

Israël : des étoiles pour noter les jardins d’enfants privés

Israël : des étoiles pour noter les jardins d’enfants privés

La méthode fonctionnera en utilisant un classement par étoiles en fonction de quatre paramètres différents. Le premier se nomme:  "Les yeux dans le jardin d’enfants". En d'autres termes, une école maternelle privée dont le personnel recevra une formation pédagogique et une formation dispensée par le département de l'éducation municipale recevra une étoile.

Une autre étoile sera attribuée aux jardins d’enfants privés pourvus de caméras. Le troisième paramètre pour recevoir une étoile sera un certificat de sécurité pour l’établissement selon les normes municipales, qui sera approuvé par l'agent de la branche chargée de l’éducation à la mairie, et une autre étoile sera donnée aux jardins d'enfants privés qui répondent aux normes nutritionnelles municipales.

Un domaine sans supervision

Le maire adjoint et président du comité de l'éducation, Liad Ilani, qui dirige l'initiative, a déclaré à Israel Hayom: "Tout d'abord, je suis un père, et c'est la raison principale pour laquelle je suis entré dans la politique locale afin de mettre fin à une situation scandaleuse dans le domaine de la petite enfance où il n’y a aucune supervision. "

Il a ajouté que "grâce au "Ramat Ganikoud", tous les jardins d'enfants privés devront fournir des services de qualité, sachant qu'ils seront tenus pour responsables et devront rendre des comptes. Ainsi, des cas malheureux, comme celui de l'enseignante préscolaire abusive Carmel Mauda, ne se répéteront jamais. Je suis convaincu que le "Ramat Ganikoud" fera ses preuves et que d'autres villes de l'État d'Israël adopteront ce modèle. "

Ramat Ganikoud est née de la volonté de la municipalité de Ramat Gan d'améliorer les activités de la ville dans tout ce qui touche à la petite enfance. Après la nomination de Carmel Shama-Cohen en tant que maire, elle a nommé son adjoint, Liad Ilani, président du comité de l'éducation. En outre, dans le cadre de la réforme de 2020, la municipalité de Ramat Gan transférera la supervision des Tsaharonim (structures de l’après midi) aux groupes d’âges 3 - 6 ans, considérés comme négligés.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi