Israël: des espaces de travail améliorés pour encourager la créativité

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: des espaces de travail améliorés pour encourager la créativité

Les petites et grandes entreprises israéliennes ont adopté l'approche consistant à créer des espaces de travail extraordinaires afin d'encourager la créativité et d'impressionner les employés et les visiteurs.

Après les années « high-tech bubble », où la concurrence entre les ingénieurs s’est exprimée par des conditions salariales sans précédent, la donne a changé. Les entreprises offrent aujourd'hui des espaces de travail extraordinaires, qui sont censés encourager la créativité et impressionner les employés et les visiteurs.

Des start-up ne comptant que quelques dizaines d’employés ont adopté l'approche choisie par des entreprises géantes telles que Facebook, Apple et Microsoft et ont commencé à consacrer de fortes sommes à la création d’espaces qui ne servent plus uniquement la fonctionnalité, mais aussi l'impact.

Cette pratique est devenue très répandue, il existe maintenant des entreprises spécialisées se consacrant uniquement à la conception de ces environnements de travail qui, au fil des ans, ont donné lieu à des demandes excessives et ont été perfectionnés en conséquence.

Les bureaux de Facebook à Tel Aviv

Les bureaux de Facebook à Tel Aviv

«Les entreprises de haute technologie refusent aujourd’hui d'avoir des bureaux trop simples», explique Aviram Weiss, responsable et fondateur de la société A. Weiss, qui a géré la construction des bureaux israéliens de Facebook, Microsoft , Applied Materials, EMC, Yahoo et autres.

"En pratique, cela représente des coûts énormes pour les entreprises. Par exemple, alors que l’espace de travail dans les bureaux d'un cabinet d'avocats coûte environ 3.500 NIS par mètre carré, celui des bureaux de haute technologie peut atteindre 12 000 NIS par mètre carré. "

L’objectif: devenir l'entreprise la plus désirable

«L'investissement dans le milieu et les conditions de travail fait partie de l'image de marque de l'entreprise », explique Tehila Yanai, co-PDG de CofaceBdi, qui évalue annuellement les entreprises qui fonctionnent le mieux.

"Au cours des dernières années, il est devenu clair que l'apparence des bureaux et leur caractère influence la notation des entreprises, de manière à les obliger à coopérer", a déclaré Yanai.

La course au bureau le plus désirable commence par la question de l'emplacement.

Par exemple, les bureaux de Facebook occupent un dernier étage sur le boulevard Rothschild avec une vue panoramique sur la mer. Des centaines de milliers de shekels ont été investis dans le design d'intérieur, y compris un mur unique construit entièrement avec une plante rampante, conçu pour créer un sentiment de vie et d'espace. Un autre mur dans le bureau de la société est consacré au travail d'un artiste graffeur commandé en Europe.

Les bureaux d'Ericsson à Kfar Saba possèdent un mur de mousse spéciale importée du Groenland, qui lui confère une couleur unique et spectaculaire.

Dans les bureaux de Google à Tel Aviv dans l'immeuble Electra, un toboggan reliant les différents étages du bureau a été construit.

Selon les nouvelles normes, les entreprises investissent également dans les loisirs des employés, créant des occupations pour les enfants pendant leurs vacances.

Pendant les vacances des enfants de leurs employés, les bureaux d’EMC offrent une zone spéciale où ces derniers bénéficient d’activités récréatives. L'objectif primordial est, bien entendu, d'empêcher les employés de prendre un congé pour s'occuper de leurs enfants et d'améliorer le temps de travail.

Au centre de développement d'eBay Israel à Netanya, un terrain de basket est situé sur le toit du bâtiment. Un tournoi s'y est déroulé, auquel 8 entreprises de haute technologie, dont Intel, Microsoft, HP, PayPal et Cisco ont participé.

Source : Ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi