Israël : des archéologues identifient une porte datant de l’époque du Roi David

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : des archéologues identifient une porte datant de l’époque du Roi David

Une porte de la ville datant de l'époque du roi David a été découverte après 32 ans de fouilles dans la ville antique de Bethsaïda, dans le parc du Jourdain, sur le plateau du Golan, ouvrant un monde de nouvelles possibilités, opinions et théories sur le paysage antique de la Terre d'Israël.

Selon le professeur Rami Arav de l'Université du Nebraska, archéologue en chef chargé des fouilles, a déclaré au Jerusalem Post que la porte et d'autres découvertes trouvées dans la ville ancienne donnent à penser qu'il est possible que Salomon et David n'aient pas été les seuls rois du royaume israélite à leur époque respective, mais plutôt les chefs des grandes tribus des Israélites.

La porte découverte l'année dernière dans la région a été identifiée avec précaution comme faisant partie de la ville biblique de Zer, nom utilisé à l'époque du Premier Temple. Cependant, la nouvelle porte remonte à l'époque et au règne du roi David, qui serait daté du XIe au Xe siècle avant notre ère.

"Il n'y a pas beaucoup de portes des capitales de ce pays de cette période," a déclaré Rami  Arav. "Bethsaïda était le nom de la ville à l’époque du Second Temple, mais pendant la période du Premier Temple, c'était la ville de Zer." Arav cite Josué 19:35, qui dit : "Les villes fortifiées étaient Ziddim, Zer, Hammath, Rakkath, Kinneret."

Les fouilles et les recherches, parrainées par le Collège de l'Union hébraïque de Jérusalem, ont rassemblé des archéologues du monde entier.

Les résultats présentés par les chercheurs suggèrent que Bethsaïda n'était pas un royaume israélite mais plutôt araméen. Dans les limites de la ville de Bethsaïda, il y avait une stèle de pierre portant l'image de leur dieu de la lune en forme de taureau, qui remonte au XIe siècle avant notre ère. Ce monument est l'une des sept autres pierres tombales similaires trouvées datant du monde antique, du sud de la Turquie à l'Égypte, dont deux à Bethsaïda.

Certains de ces monuments ont été découverts dans des villes datant de périodes postérieures, telles que le IXe-VIIIe siècle avant notre ère.

La stèle en pierre rare datant du royaume de Geshur a été déterrée lors de fouilles archéologiques.

Le ROYAUME de Geshur est mentionné dans la Bible comme ayant coexisté avec le Royaume de David. Il a finalement été annexé par le roi Hazael, qui régnait sur ce qui est aujourd'hui la Syrie moderne. Le royaume biblique de Geshur existait dans certaines parties de ce qui est maintenant le plateau du Golan.

Bien que la région du plateau du Golan ne soit pas considérée comme un royaume israélite, les archéologues des fouilles supposent que Jérusalem et la capitale de David à Bethsaïda étaient en fait très similaires.

On pense que sept royaumes ont régné sur l'ancienne Terre d'Israël. Cependant, selon Rami Arav, les chercheurs en savent peu sur l'archéologie de ces capitales, car elles ont été détruites et reconstruites à de nombreuses reprises.

Fouilles à Bethsaïda

Fouilles à Bethsaïda

Mr Arav a dit que ces types de fouilles sont difficiles dans des endroits comme Jérusalem, parce que les chercheurs doivent obtenir la permission des propriétaires fonciers ainsi que du gouvernement pour creuser ces sites.

En outre, d'autres villes anciennes, comme Damas, ont été détruites et reconstruites plusieurs fois dans le passé, ce qui rend difficile de relier les déductions sur ce qui s'y est réellement passé durant ces périodes. Bethsaïda est un paradis archéologique presque intact qui permet d'obtenir la véritable histoire de ce qui s'est passé à l'époque de la Bible hébraïque et du Second Temple.

"Bethsaïda est un exemple unique de capitale du XIe au VIIIe siècle av. J.-C. disponible pour la recherche archéologique, car il n'y a eu aucune perturbation sur ce site ", a déclaré Mr Arav.

Les fouilles se poursuivront sur le site alors que les archéologues tenteront de découvrir tout ce qui remonte au XIe siècle avant notre ère jusqu'à l'époque romaine qui suivit la fin de l'ère commune.

Depuis 1987, Rami Arav est le fer de lance des travaux d'excavation. L'année dernière, des archéologues ont découvert la porte d'entrée de la ville biblique de Zer lors de deux semaines de fouilles menées sur le plateau du Golan en juillet, a déclaré le Conseil régional du Golan dans un communiqué de l'époque.

Un groupe de 20 archéologues du monde entier, avec Mr Arav, ont mené des fouilles dans deux quartiers différents de Bethsaïda. L'ancien village de pêcheurs est mentionné plusieurs fois dans le Nouveau Testament comme une ville où Jésus a vécu.

Les archéologues ont dit que la taille, la richesse et les fortifications impressionnantes indiquent que Zer était une ville importante.

Arav a commencé à effectuer des fouilles pour le compte de l'Université du Nebraska il y a près de 30 ans. Lors de ces fouilles, il a identifié l'ancienne Bethsaïda, et après ses fouilles et ses découvertes, des masses de pèlerins chrétiens ont visité le site en raison de sa grande importance pour le christianisme.

Au fil des ans, les excavateurs ont découvert à Bethsaïda de nombreux vestiges de différentes époques.

Avi Lieberman, directeur du Parc du Jourdain dans lequel se trouve Bethsaïda, a déclaré dans une interview précédente : "Le personnel du Parc du Jourdain et de Golan Tourism est heureux pour les dizaines de milliers de visiteurs qui visitent le parc chaque jour. Le magnifique parc est aussi un site archéologique impressionnant. Je suis chaque fois étonné par l'arrivée de milliers de visiteurs évangéliques à Bethsaïda."

Une autre découverte faite l'année dernière a été trouvée sous ce qui était apparemment le sol d'un temple romain construit par Philippe, le fils d'Hérode celui qu'il a dédié à Julia, la fille d'Auguste.

Là, les archéologues ont trouvé des pièces de monnaie, des perles, des cruches et des clés de maison ainsi qu'un bouclier appartenant à un soldat romain. La découverte la plus importante est une pièce de monnaie datée de 35 avant notre ère, qui a été frappée à Acre à l'occasion de l'arrivée de Cléopâtre et de Marc Antoine. Il n'existe que 12 pièces de ce type.

Au fil des ans, diverses découvertes faites dans la région ont fait des vagues dans le monde de l'archéologie. Il y a quelques années, une pièce d'or portant le portrait de l'empereur romain Antoninus Pius, qui régna de 138 à 161 de notre ère, fut découverte par un archéologue travaillant avec Rami Arav.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi